30 janvier 2008 / 16:08 / dans 10 ans

LEAD 1 Munich Re <MUVGn.DE> - Bénéfice net record en 2007

FRANCFORT, 30 janvier (Reuters) - Le réassureur Munich Re a fait état mercredi d‘un bénéfice net record pour 2007 et annoncé une forte hausse de son dividende, apparaissant ainsi ne pas être affecté par la crise des subprime.

Le groupe cherche à minimiser ses risques face à la turbulence des marchés due à la crise américaine du crédit immobilier, la banque suisse UBS UBSN.VX ayant annoncé mercredi une nouvelle dépréciation surprise de 4 milliards de dollars.

BENEFICE NET:

Il ressort au record de 3,9 milliards d‘euros. Les analystes tablaient sur 3,83 milliards d‘euros, selon Reuters Estimates. Munich Re avait indiqué anticiper un résultat compris entre 3,5 et 3,8 milliards.

DIVIDENDE:

Munich Re compte le porter à 5,50 euros sur 2007 contre 4,50 euros et prévoit de débourser au mois un milliard d‘euros de dividendes annuels jusqu‘en 2010.

PREVISIONS:

Munich Re confirme sa prévision d‘un bénéfice net de l‘ordre de 3,1 milliards d‘euros cette année malgré une tendance à la baisse des prix dans la réassurance et des marchés financiers qui feront de 2008 une année difficile.

CONTEXTE:

Le groupe dit constater une concurrence accrue dans son principal secteur d‘activité, la réassurance dommages et la responsabilité civile, ce qui a des effets sur la renégociation des contrats en janvier.

Munich Re dit toutefois avoir réussi à limiter la baisse des tarifs à 2,8% en moyenne à l‘occasion du renouvellement des contrats, alors que les primes d‘assurance ont baissé de 4% à 8,1 milliards d‘euros principalement à cause d‘un gros client.

DECLARATION:

“Notre politique d‘investissement prudente et notre sain scepticisme par rapport aux excès sur tel ou tel marché se sont révélés justifiés”, a déclaré le directeur financier Jörg Schneider dans le communiqué des résultats provisoires.

Les résultats complets seront publiés le 25 février.

SUBPRIME:

Le numéro deux mondial de la réassurance indique avoir été exposé au marché des subprime pour moins de dix millions d‘euros au quatrième trimestre. Sur les trois trimestres précédents, il avait déprécié 150 millions d‘euros.

Ce qui abaisse à 340 millions d‘euros, soit moins de 0,2% de son portefeuille total, ses avoirs dans des investissements exposés au subprime.

“Même un déclassement de deux ou trois crans, ce qui pourrait arriver, ne serait pas en soi significatif pour nous”, a dit Schneider.

Munich Re a également précisé qu‘il faisait face à des dépréciations dans le bas d‘une marge à deux chiffres en millions d‘euros au plus, essentiellement liées à ses avoirs en obligations garanties par des réhausseus de crédit américains.

BOURSE:

L‘action s‘envole de 5,61% dans une Bourse de Francfort stable .GDAXI.

/DRO/MC

Jonathan Gould, version française Danielle Rouquié

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below