29 avril 2008 / 17:19 / il y a 9 ans

LEAD 1 BMW et Daimler confirment leurs objectifs malgré les USA

par Christian Hetzner et Michael Shields

FRANCFORT, 29 avril (Reuters) - Les deux premiers constructeurs mondiaux de voitures hauts de gamme BMW (BMWG.DE) et Daimler (DAIGn.DE) ont maintenu leurs objectifs de bénéfices malgré le marasme du marché américain et annoncé avoir constitué des provisions suffisantes pour faire face à la baisse des prix des véhicules d'occasion.

BMW a rassuré ceux qui craignaient une nouvelle dégradation de sa profitabilité en faisant état mardi d'une hausse plus forte que prévu des marges opérationnelles de sa branche automobile au premier trimestre. Le groupe a ajouté que le pire était sans doute derrière lui.

L'action BMW a clôturé en léger recul de 0,43% à 35,02 euros, surperformant l'ensemble du marché automobile européen (-1,11%) et son compatriote Daimler, qui a perdu 1,36% à 50,19 après avoir publié quant à lui des résultats moins bons que prévu.

BMW avait prévenu la semaine dernière que son bénéfice du premier trimestre souffrirait de la crise des marchés de crédit aux États-Unis.

Daimler (Mercedes-Benz et Smart) a annoncé lui aussi avoir constitué suffisamment de provisions pour faire face aux difficultés actuelles que traverse le marché automobile, et malgré la crainte persistante que les acquéreurs américains de voitures d'occasion ne payent pas assez cher les modèles qu'ils achètent.

Hors exceptionnels, la marge opérationnelle de la division automobile de BMW s'est améliorée de 60 points de base à 6,4% sur les trois premiers mois de l'année, en-deçà de celle de Mercedes mais devant celle d'Audi, la marque premium de Volkswagen (VOWG.DE).

"Contrairement à l'activité de voitures neuves, le marché de l'occasion a clairement senti l'impact de la perte de confiance et du ralentissement de l'économie - en particulier en Amérique du Nord", a souligné le directeur financier de BMW, Michael Ganal, au cours d'une téléconférence.

Un mois après avoir déclaré que la dégradation du marché de l'occasion était "gérable", le constructeur munichois avait prévenu jeudi dernier qu'il devrait inscrire à ce titre une charge de 236 millions d'euros au premier trimestre.

La marge opérationnelle du pôle Mercedes-Benz Cars est ressortie quant à elle à 9,2%, mais à part cela les résultats du groupe ont manqué le consensus à cause de charges exceptionnelles et de l'impact sur son activité poids-lourds du ralentissement américain.

Son ex-mariage avec Chrysler continue aussi de hanter Daimler. Bien qu'il ait vendu une participation majoritaire dans le constructeur américain au fonds Cerberus [CBS.UL] l'an dernier, le groupe allemand a encore dû déprécier la valeur des véhicules Chrysler à hauteur de 151 millions d'euros sur le trimestre écoulé. /MA/GG

Version française Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below