LEAD 2 Michelin revoit ses ambitions à la baisse après le T1

lundi 28 avril 2008 19h44
 

 (actualisé avec plus de détails)
 PARIS, 28 avril (Reuters) - Michelin (MICP.PA: Cotation) a publié
lundi des ventes trimestrielles en baisse de 2,6% et averti que
son résultat opérationnel 2008 devrait être stable du fait de la
flambée des prix des matières premières alors qu'il espérait
jusqu'ici le faire progresser .
 Le fabricant de pneumatiques, qui dispute au japonais
Bridgestone (5108.T: Cotation) le statut du leader mondial du secteur, a
dégagé un chiffre d'affaires de 4,091 milliards d'euros sur les
trois premiers mois de l'année. Les analystes du consensus
Reuters Estimates tablaient en moyenne sur 4,169 milliards.
 Dans un communiqué, il confirme anticiper un "surcoût" lié
au renchérissement de ses matières premières de 600 millions
d'euros cette année (200 millions d'euros à taux de change
constants). En 2007, ce surcoût s'était élevé à 175 millions
d'euros.
 "Le renchérissement des matières premières s'est poursuivi
tout au long du trimestre, qu'il s'agisse des matières dérivées
du pétrole ou du caoutchouc naturel", explique Michelin.
 "Dans cet environnement, le groupe estime désormais que ses
ventes nettes devraient être en croissance modérée (en 2008) et
que son résultat opérationnel avant éléments non récurrents
devrait approcher celui réalisé en 2007", ajoute-t-il.
 Lors de la publication de ses résultats annuels, le 15
février, Michelin tablait sur un chiffre d'affaires et un
résultat opérationnel 2008 en progression "sauf détérioration
marquée de l'environnement."
 
 MARCHES DIFFICILES
 La majorité des marchés "matures" - que sont notamment
l'Europe et l'Amérique du Nord et sur lesquels Michelin est très
présent - ont décliné au premier trimestre.
 "Michelin a évolué dans un environnement moins porteur
qu'attendu. En revanche, les marchés des pays émergents ont
enregistré des croissances très satisfaisantes [...] confirmant
le dynamisme des économies régionales et la hausse des niveaux
de vie", souligne le groupe.
 Michelin indique par ailleurs qu'il maintiendra ses efforts
"en matière de réduction de coûts et de gains de productivité,
dans le cadre de son plan 'Horizon 2010.'"
 Le plan stratégique "Horizon 2010" de Michelin prévoit, à
cette date, une marge opérationnelle et une rentabilité des
capitaux employés supérieures à 10%.
 En 2007, la marge a atteint 9,8%.
 L'allemand Continental (CONG.DE: Cotation), qui publiera ses résultats
trimestriels mardi, a indiqué la semaine dernière qu'il était
bien parti pour tenir ses objectifs annuels. Il souhaite
réaliser entre 20 et 25% de ses ventes en Asie d'ici à 2015,
contre moins de 10% actuellement.
 Le titre Michelin a clôturé en repli de 0,63% à 66,75 euros
lundi à la Bourse de Paris, quelques minutes avant la
publication de ces chiffres. Depuis le début de l'année,
l'action efface près de 15%. /MB
 
 * Tableau du chiffre d'affaires [ID:nPAT008967]
 
 (Matthias Blamont)