27 février 2008 / 14:03 / dans 10 ans

CORRECTION ACCOR s'estime plus fort après un exercice 2007

Au dernier paragraphe, bien lire que l‘endettement net a diminué de 265 millions d‘euros en 2007 pour s‘atablir à 204 millions.

Une répétition corrigée suit

par Noëlle Mennella

PARIS, 27 février (Reuters) - Accor (ACCP.PA) a bien démarré 2008 après la publication de résultats 2007 en ligne avec les attentes du marché et au cours duquel le n°4 mondial de l‘hôtellerie a poursuivi sa politique de cessions d‘actifs non stratégiques et maintenu un programme soutenu d‘acquisitions.

Grâce à son désendettement, le développement de son pôle faiblement cyclique des services, un pôle hôtelier restructuré où la contribution de l‘offre économique s‘est accrue et l‘exposition aux Etats-Unis réduite, Accor estime être mieux armé pour affronter les cycles économiques, a déclaré son directeur général Gilles Pélisson.

Lors d‘une réunion d‘information, il a ainsi affirmé être “plutôt serein” au regard du démarrage de l‘exercice 2008 même s‘il restait “prudent” face au ralentissement aux Etats-Unis et aux incertitudes sur ses éventuelles répercutions en Europe.

Il a précisé que l‘essentiel du programme des cessions d‘actifs non stratégiques avaient été réalisé et que le groupe n‘avait pas d‘acquisition majeure en vue pour le moment même s‘il n’écartait pas l‘idée de procéder à des acquisitions régionales.

Dans les services, Accor a confirmé son plan de croissance externe de 100 millions d‘euros par an entre 2008 et 2010.

En 2007, le groupe a procédé à huit acquisitions dont Kadéos, l‘activité cartes et chèques cadeaux rachetée à PPR (PRTP.PA) pour un montant de 210 millions d‘euros.

Dans l‘hôtellerie, Accor a ouvert 251 nouveaux hôtels en 2007 et compte en ouvrir 50% de plus en 2008 avec l‘intention de se développer majoritairement sur le segment économique et principalement en Asie ainsi qu‘en Europe.

En matière de politique de cessions d‘actifs immobiliers, Accor a indiqué qu‘entre 2005 et 2007, elles avaient totalisé 3.486 millions d‘euros.

En Bourse, l‘action Accor cédait 0,91% à 51,65 euros vers 13h00 quand le CAC 40 baissait de 0,61% et l‘indice européen du voyage et des loisirs .SXTP de 0,73%.

DIVENDE EXCEPTIONNEL ET RACHAT D‘ACTIONS

Annick Thevenon (CM-CIC Securities) estime que ce recul du titre résulte de la révision du programme de cession d‘Accor qui a retardé la vente des murs de 14 Sofitel en Europe de 2008 à 2009-2010, ce qui risque de réduire cette année “le potentiel de retour additionnel de cash aux actionnaires”.

En 2007, Accor, qui a accru de 13,8% à 1,65 euro par action son dividende, envisage un retour de 750 millions d‘euros à ses actionnaires en 2008 via un programme de rachat d‘actions de 400 millions d‘euros et le versement d‘un dividende exceptionnel de 1,50 euro par action le 20 mai 2008.

Au cours de l‘exercice passé, le résultat avant impôt et éléments non récurrents atteint 907 millions d‘euros (+21,6% en données comparables), après une hausse de 28,7% en 2006. Ce résultat est supérieur à l‘objectif de résultat situé entre 870 et 890 millions d‘euros qui avait été annoncé en août 2007 par Accor.

Le résultat brut d‘exploitation s’établit à 2.321 millions d‘euros, en augmentation de 11,4% par rapport à 2006 en données publiées. “La marge brute d‘exploitation, la plus forte jamais enregistrée par Accor”, représente 28,6% du chiffre d‘affaires, en hausse de 0,7 point en données comparables et de 1,2 point en données publiées par rapport à 2006.

Le chiffre d‘affaires d‘Accor a augmenté de 6,8% à 8.121 millions. La progression de 11,9% des ventes dans les services en données comparables (et de 16,5% en données publiées) est en ligne avec les objectifs de croissance organique à moyen terme qu‘il s‘est fixé dans cette activité (entre 8% et 16%).

Dans l‘hôtellerie, Accor indique que la poursuite de la dynamique du cycle hôtelier en Europe lui a permis de réaliser dans cette activité un chiffre d‘affaires en hausse de 5,8% à périmètre et taux de change constants et de 7,8% en données publiées.

En 2007, l‘endettement d‘Accor a diminué de 265 millions d‘euros pour s’établir à 204 millions. /NM

* Pour lire le tableau des résultats cliquez sur [ID:nWEB6584]

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below