ENCADRE Principaux équipementiers télécoms dans le monde

mardi 2 septembre 2008 11h47
 

 2 septembre (Reuters) - Voici une série d'éléments de
comparaison entre les trois principaux équipementiers de
téléphonie mobile mondiaux.
 CHIFFRE D'AFFAIRES
                     T2 2008  T1 2008  T2 2007     %
Ericsson (ERICb.ST: Cotation)       5.140    4.678    5.043   +2%
Nokia Siemens [NSN.UL]    4.067    3.401    3.438  +18%
Alcatel-Lucent ALUA.PA  4.101    3.864    4.326   -5%
 MARGE OPÉRATIONNELLE
                     T2 2008  T1 2008  T2 2007
Ericsson                    9,7      7,7     16,4
Nokia Siemens Networks      6,7      2,4    -10,5
Alcatel-Lucent              2,3      0,9     -0,4
 ERICSSON
 Le groupe suédois contrôlait 33% du marché mondial au
premier trimestre 2008. Cette part de marché s'est
inscrite en hausse ces dernières années alors que ses
deux principaux concurrents, tous deux issus de
fusions, étaient focalisés sur l'intégration de leurs activités.
 L'acquisition de Marconi par Ericsson en 2005 a montré que
la frontière entre téléphonie fixe et mobile était en train de
s'estomper, les opérateurs télécoms préférant désormais faire
appel à un seul et même réseau, via lequel ils offrent des
services de communication vocale et de transfert de données à
des abonnés fixes ou mobiles.
 NOKIA SIEMENS NETWORKS NOK1V.HE (SIEGn.DE: Cotation)
 La coentreprise entre le finlandais Nokia et l'allemand
Siemens, annoncée en juin 2006, n'a véritablement débuté ses
opérations qu'une année plus tard, en 2007 en raison d'enquêtes
liées à des faits de corruption chez Siemens.
 Sur la période janvier-mars, elle détenait une part de
marché de 24%. Elle a dit espérer la maintenir à ce niveau tout
au long de l'année malgré la pression exercée par Ericsson et le
chinois Huawei.
 Nokia a placé dans cette coentreprise son activité de
réseaux mobiles, qui n'avait pas atteint la taille critique pour
concurrencer Ericsson, alors que Siemens a apporté au pot commun
sa longue expérience en matière de lignes fixes.
 Nokia Siemens Networks vient de terminer un programme de
réduction des coûts de deux milliards d'euros annuels,
impliquant notamment 9.000 suppressions d'emplois.
 ALCATEL-LUCENT
 Le groupe transatlantique, créé le 1er décembre 2006 après
la fusion du français Alcatel et de l'américain Lucent,
contrôlait 16% du marché mondial sur janvier-mars.
 Les 20 derniers mois ont été principalement marqués par
plusieurs "profit warnings", un effondrement du titre en Bourse
et l'annonce de 16.500 suppressions d'emplois sur un total de
80.000.
 HUAWEI [HWT.UL]
 Premier équipementier télécoms chinois, sa part de marché
est en hausse, à 8,2% au premier trimestre, grâce à une
politique de prix agressive.
 NORTEL NT.TO, MOTOROLA MOT.N
 Les deux équipementiers américains sont passés derrière
Huawei au premier trimestre avec respectivement 8% et 5,4% de
parts de marché.
 Ils continuent d'être performants sur la norme CDMA,
populaire aux Etats-Unis, mais cette dernière perd
progressivement de l'importance au plan mondial.
 Sources: Dell'Oro.
 /JT/CA
 (Tarmo Virki, version française Julien Toyer, édité par
Jacques Poznanski)
 (Cyril Altmeyer)