BNP parmi les banques exposées à deux groupes saoudiens /presse

jeudi 2 juillet 2009 09h17
 

DUBAI, 2 juillet (Reuters) - Quatre-vingt huit banques au total sont exposées à hauteur de 7,4 milliards de dollars (5,25 milliards d'euros) aux difficultés actuelles des conglomérats saoudiens Saad [SAADG.UL] et Algosaibi, écrit jeudi le quotidien des Emirats arabes unis The National, qui cite des documents bancaires.

En tête de la liste des banques ayant accordé des prêts syndiqués à ces deux groupes figurent BNP Paribas (BNPP.PA: Cotation) pour 522,5 millions de dollars et Citigroup (C.N: Cotation) pour 515 millions, précise le journal.

Ni les autorités de régulation, ni les emprunteurs en difficulté n'ont pour l'instant rendu publique l'ampleur exacte des problèmes de crédit actuels et des restructurations de dette en cours en Arabie saoudite, liés pour l'essentiel à Saad et Algosaibi.

Selon le quotidien Emirates Business, les pertes potentielles auxquelles sont exposées les seules banques des Emirats à ces deux dossiers atteignent au moins trois milliards de dollars.

Il explique que les engagements de ces banques vont au-delà de prêts syndiqués et incluent des accords de financement bilatéraux conclus avant la crise.

L'agence de notation Standard & Poor's avait dégradé mi-mai en catégorie "défaut" la note de The International Banking Corporation (TIBC), une banque de Bahreïn appartenant à Algosaibi.

Le 1er juin, c'est Saad qui avait annoncé engager la restructuration de sa dette et Moody's avait ramené sa note de crédit en catégorie spéculative ("junk"). La banque centrale saoudienne a gelé les comptes bancaires de son président Mana Al Sanea, selon des sources bancaires.

Les deux conglomérats ont depuis vendu ou réduit leurs participations dans certaines sociétés européennes.

(Thomas Atkins et Matt Smith, version française Marc Angrand)