25 avril 2008 / 08:58 / il y a 9 ans

Nomura - Perte de $1,5 md au T4 à cause de la crise du crédit

TOKYO, 25 avril (Reuters) - Nomura Holdings (8604.T), numéro un japonais du courtage, a accusé au dernier trimestre de son exercice une perte inattendue de 1,5 milliard de dollars imputable à son exposition aux rehausseurs de crédit, et prévenu que le risque de nouvelles pertes liées à la crise des marchés de crédit était toujours là.

RESULTATS

Nomura a accusé sur le trimestre janvier-mars, quatrième de l‘exercice, une perte nette de 153,85 milliards de yens, contre une bénéfice de 33 milliards de yens un an plus tôt.

Six analystes tablaient en moyenne sur un bénéfice trimestriel de 19 milliards de yens, en extrapolant le consensus pour les résultats annuels du groupe.

A cause de la perte trimestrielle, le résultat de l‘exercice au 31 mars tombe lui aussi dans le rouge, avec une perte nette de 67,85 milliards de yens contre un bénéfice de 175,8 milliards l‘année précédente.

Nomura n‘avait pas perdu d‘argent sur un exercice depuis neuf ans.

CONTEXTE

Nomura a expliqué que le tarissement des marchés de crédit l‘avait contrainte à provisionner 132 milliards de yens (1,27 milliard de dollars) pour faire face aux pertes liées à ses contrats avec des rehausseurs de crédit.

La firme de courtage, en concurrence avec le japonais Daiwa Securities (8601.T) et les américains Goldman Sachs (GS.N) et Morgan Stanley (MS.N), a ajouté avoir accusé 22 milliards de yens de pertes pour dépréciations sur son activité de valeurs adossées à des créances immobilières.

COMMENTAIRES

“Le principal facteur pour ces résultats, c‘est la détérioration des rehausseurs de crédit”, a souligné le directeur financier de Nomura, Masafumi Nakada, au cours d‘une conférence de presse.

“Nous avons intégré l‘impact des rehausseurs et des valeurs adossées sur des créances immobilères autant que possible, mais nous ne pouvons dire véritablement que pour nous, le risque a disparu pour l‘avenir”, a-t-il ajouté.

M&A

Nomura a aussi souffert d‘une baisse de l‘activité de fusions-acquisitions sur le trimestre écoulé. Celle-ci a été divisée par deux dans l‘archipel pour tomber à 26,9 milliards de dollars, selon des données Thomson Financial. La firme est restée la première banque d‘investissement sur ce segment avec une part de marché de plus de 25%.

L‘activité de placement d‘actions a également chuté de moitié sur la période, à 4,5 milliards de dollars contre 9,5 milliards un an plus tôt.

BOURSE

L‘action Nomura a clôturé en hausse de 3,8% avant la publication des résultats vendredi (le Nikkei .N225 de la Bourse de Tokyo a pris lui 2,4%). Sur l‘ensemble du trimestre écoulé, elle a lâché 21% contre une baisse de 18% pour le Nikkei. /GG

Junko Fujita, version française Gilles Guillaume

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below