25 avril 2008 / 11:33 / dans 9 ans

LEAD 1 Volvo-Résultats meilleurs que prévu au T1, l'action monte

STOCKHOLM, 25 avril (Reuters) - Le deuxième constructeur mondial de poids-lourds Volvo (VOLVb.ST) a publié vendredi des résultats avant impôts supérieurs aux attentes des analystes financiers et relevé ses prévisions de marché pour l‘Europe, où le groupe suédois constate une vigueur surprenante des commandes.

RESULTATS

Volvo a fait état d‘un bénéfice imposable de 6,14 milliards de couronnes suédoises, contre 5,41 milliards il y a un an et une prévision moyenne de 5,71 milliards de couronnes.

Le chiffre d‘affaires du groupe, renforcé par le rachat du japonais Nissan Diesel l‘an dernier, s‘est établi à 76,7 milliards de couronnes sur la période, contre 61,0 milliards il y a un et 77,15 milliards attendus par le marché.

BOURSE

Vers 11h30 GMT, le titre Volvo progresse de 5,45% à 92,25 couronnes suédoises, non loin de son plus haut du jour de 93 couronnes.

COMMANDES

Les prises de commandes de Volvo ont reculé de 3% sur les trois premiers mois de l‘année, celles aux Etats-Unis rebondissant de 8% tandis que celles en Europe ont chuté de 40%.

Avec un carnet de commandes rempli à ras bord, cette baisse européenne n‘est pas un sujet d‘inquiétude, a estimé Leif Johansson, directeur général de Volvo, dans le communiqué de résultat.

“Tout bien considéré, nous avons un carnet de commandes très important en Europe et, malgré la baisse de nos prises de commandes, nos activités poids lourds continuent d‘engranger des commandes à un rythme étonnamment soutenu”, a-t-il ajouté.

COMMENTAIRES

“Ce sont des résultats plus que satisfaisants. Ils ont enregistré un net rebond du côté des camions. Et, même si les commandes sont en baisse en Europe et qu‘il n‘y a toujours pas de reprise en vue aux Etats-Unis, les coûts paraissent être sous contrôle” - Henrik Breum, analyste chez Danske Bank.

“Le seul éventuel sujet d‘inquiétude, c‘est la faiblesse des prises de commandes en Europe. Mais (...) le groupe n‘a pas encore ouvert son carnet de commandes pour 2009 sur tous les marchés européens” - Johan Trocme (Nordea).

CONTEXTE

Les deux principaux marchés de Volvo ont connu des évolutions radicalement différentes ces dernières années. Aux Etats-Unis, l‘activité est au plus bas en raison d‘une morosité généralisée dans le secteur industriel tandis qu‘en Europe, le constructeur a éprouvé des difficultés à adapter sa production à une demande exponentielle.

La durée de livraison sur le marché européen s‘est maintenant allongée à 10-12 mois, contre trois-quatre mois en période normale.

PREVISIONS

Volvo, qui vend des poids-lourds sous les marques Volvo, Renault, Nissan Diesel et Mack, a revu à la hausse sa prévision de croissance du marché européen cette année, tablant désormais sur une augmentation de 10% contre 5 à 10% précédemment.

“Nous observons clairement en Europe un rythme de croissance plus lent que ce que nous avons vu auparavant, mais nous comparons avec des trimestres de 2007 qui ont été quasiment hystériques avec des pénuries spectaculaires et quand tout le monde plaçait des commandes”, a précisé Johansson.

Le groupe s‘en est tenu par ailleurs à sa prévision d‘un marché nord-américain stable en 2008, ajoutant que les conditions d‘activité devraient y rester déprimées à cause du contrecoup de la crise de confiance sur les marchés de crédit.

Johansson a toutefois précisé qu‘il s‘attendait à une amélioration des prises de commandes sur le marché nord-américain d‘ici la fin de l‘année. /BVO/GG

Niklas Pollard, version française Benoit Van Overstraeten

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below