Nippon Steel prévoit un recul de 34% de son bénéfice cette année

vendredi 25 avril 2008 10h55
 

TOKYO, 25 avril (Reuters) - Nippon Steel (5401.T: Cotation), deuxième fabricant mondial d'acier, a publié vendredi un bénéfice annuel en baisse de 6% et anticipe une chute, plus marquée que prévu, de 34% pour l'année en cours qui s'achevera en mars 2009 imputable à la flambée des prix des matières premières.

Son concurrent, JFE Holdings (5411.T: Cotation) a surpris le marché en refusant de publier ses prévisions anuelles, indiquant que les négociations de prix avec ses clients calaient après la hausse de 240% du prix du charbon.

À l'inverse, le marché a salué la volonté de Nippon Steel a mettre en avant ses prévisions. Nippon Steel a progressé de 3,5% à Tokyo tandis que le Nikkei .N225 a gagné de 2,4%.

JFE Holding a quant à lui dégringolé de 6,8%.

"Au vu de la situation actuelle des matières premières, c'est une prévision très réaliste. Je n'aurais pas aimé qu'il (Nippon Steel) annonce une chute de 10% pour ensuite la réviser à la baisse", commente Yoku Ihara, directeur de service d'information sur l'investissement à Releta Crea Securities.

L'envolée des coûts du transport, la flambée du minerai de fer et du charbon effacent les bénéfices des sidérurgistes.

Nippon Steel, premier bénéficiaire de la hausse des ventes automobiles de son compatriote Toyota (7203.T: Cotation) et des autres constructeurs japonais, a annoncé qu'il estimait à 370 milliards de yens (2,26 milliards d'euros environ) le bénéfice courant pour l'exercice en cours.

Ce chiffre est très loin du consensus Reuters qui tablait sur 546,6 milliards d'euros.

Pour l'année qui vient de s'achever, Nippon Steel a publié un bénéfice courant de 546,6 milliards de yens.

Entre janvier et mars, l'action Nippon Steel a glissé de 27%, à l'image de l'indicateur du secteur . /NDE (Taiga Uranaka, version française Nicolas Delame)