LEAD 1 Pharmacie - Profit accru pour Bristol-Myers au T2

jeudi 24 juillet 2008 17h12
 

NEW YORK, 24 juillet (Reuters) - Bristol-Myers Squibb (BMY.N: Cotation) a fait état jeudi d'une augmentation de ses résultats au deuxième trimestre grâce ses médicaments vendus sur ordonnance, dont l'anticoagulant Plavix et le traitement contre la schizophrénie Abilify.

Le bénéfice net s'est établi à 764 millions de dollars ou 38 cents par action, contre 706 millions ou 36 cents par titre un an plus tôt.

En excluant les opérations exceptionnelles, Bristol-Myers a réalisé un bénéfice de 43 cents par action, là où les analystes tablaient sur 40 cents, selon Reuters Estimates.

"Ce rebond trimestriel provient essentiellement de ventes plus élevées que prévu de l'Abilify, couplées à un robuste programme de limitation des coûts", a indiqué Chris Schott, analyste pour J.P. Morgan, dans une étude.

En Bourse, Bristol-Myers gagne près de 2% à 22,33 dollars alors que l'indice Dow Jones .DJI recule de 1,1%.

Les ventes mondiales du laboratoire ont augmenté de 16%, à 5,2 milliards de dollars, contre une prévision Reuters Estimates de 5,09 milliards de dollars. Sans la baisse du dollar, la hausse des ventes aurait été limitée à 11%.

Les ventes du Plavix ont augmenté de 17% au deuxième trimestre, à 1,39 milliard de dollars, les stocks aux Etats-Unis du générique concurrent s'étant épuisés.

Un tribunal fédéral américain a interdit les livraisons de ce générique, au motif qu'il violait les brevets sur le Plavix détenus par Sanofi-Aventis (SASY.PA: Cotation), partenaire commercial de Bristol.

Le Plavix risque également de subir prochainement la concurrence d'un médicament rival du laboratoire Eli Lilly (LLY.N: Cotation), l'Effient, sur la commercialisation duquel les autorités américaines de régulation doivent statuer en septembre.

Bristol-Myers a réaffirmé ses prévisions 2008 d'un bénéfice par action compris entre 1,60 et 1,70 dollar pour les activités maintenues et hors éléments exceptionnels, ce qui représente une hausse de 14,8% par rapport à 2007. /DRO/GS

(Ransdell Pierson, version française Danielle Rouquié et Gregory Schwartz)