24 juin 2008 / 19:11 / il y a 9 ans

LEAD 1 USA-Recul attendu de 10,2% des bénéfices du S&P-500 au T2

NEW YORK, 24 juin (Reuters) - Les perspectives de résultats financiers des entreprises américaines se dégradent rapidement et les bénéfices des sociétés composant l'indice Standard & Poor's 500 .SPX pourraient accuser au deuxième trimestre un recul de plus de 10% par rapport à l'an dernier, montre mardi une étude de Thomson Reuters.

La baisse des profits devrait atteindre 10,2% selon le dernier consensus, contre 9,6% sur la base des estimations disponibles lundi.

Fin mai, les analystes financiers anticipaient un repli limité à 7,3%.

Cette dégradation des perspective est imputable à la flambée des prix de l'essence et au ralentissement de l'économie, qui ont affecté les prévisions de sociétés vis-à-vis desquelles les consommateurs peuvent différer leurs achats dans le temps, comme le constructeur automobile General Motors (GM.N) ou la chaîne de magasins d'électronique Circuit City Stores (CC.N).

Parmi les victimes les plus récentes, le géant de la messagerie express UPS (UPS.N) a de surcroît revu à la baisse ses prévisions pour le deuxième trimestre, lundi soir, une semaine après l'annonce par son grand concurrent FedEx (FDX.N) d'une perte trimestrielle accompagnée de prévisions peu encourageantes pour l'exercice à venir.

Les deux groupes sont considérés comme des baromètres fiables de l'évolution de la conjoncture aux Etats-Unis en raison de l'importance des volumes qu'ils transportent et de la variété de leur clientèle.

La crise du crédit provoquée par la multiplication des défauts sur les prêts immobiliers à risque "subprimes" continue pour sa part de nourrir une défiance vis-à-vis des financières. Le secteur est à la recherche d'autre moyens de dégager des revenus, maintenant qu'il ne peut plus compter sur plusieurs de ses segments d'activités les plus rentables jusqu'à la crise immobilière américaine.

Aux États-unis, les valeurs du compartiment sont depuis peu victimes d'un fort mouvement de ventes, la banque Goldman Sachs ayant abaissé sa recommandation sur le secteur à "sous-pondérer". /MA/GG

Desk Wall Street, version française Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below