SYNTHESE La SocGen fragilisée par la fraude record d'un trader

jeudi 24 janvier 2008 19h42
 

par Yann Le Guernigou

PARIS, 24 janvier (Reuters) - La Société générale (SOGN.PA: Cotation) a créé la stupeur jeudi en annonçant une perte record de 4,9 milliards d'euros provoquée par un jeune trader, au moment où les banques sont déjà dans la tourmente du fait de la crise des marchés du crédit.

La nouvelle a éclipsé l'annonce, par la banque, de deux milliards de nouvelles dépréciations liées à cette crise, la conjonction des deux événements la contraignant à lever 5,5 milliards d'euros dans l'urgence pour rétablir sa solidité financière.

Le gouvernement et la Banque de France sont promptement intervenus pour souligner que le système bancaire hexagonal était sain et que la deuxième banque française par la capitalisation boursière avait agi promptement pour limiter les dégâts provoqués par cette "fraude extrêmement grave".

La Société générale a indiqué avoir découvert en fin de semaine passée des positions à l'achat de plusieurs dizaines de milliards d'euros accumulées par un trader spécialisé dans les arbitrages sur contrats d'indices boursiers qui, fort d'une grande connaissance des mécanismes de contrôle, avait fait exploser les limites d'investissements lui étant imparties.

Traditionnellement, cette activité représente des revenus de l'ordre de 20 millions d'euros par an, a précisé la banque.

Le débouclage de ces positions qualifiées de frauduleuses est intervenu en début de semaine sur des marchés boursiers en pleine tempête, avec pour résultat un impact négatif de 4,9 milliards qui fait de cet incident le pire à mettre au compte d'un trader dans l'histoire bancaire.

"Nous tenons à déposer aux pieds de tous nos actionnaires, et notamment de tous nos actionnaires salariés, nos excuses pour les événements terribles que nous avons découverts ce week-end", a déclaré le président Daniel Bouton au cours d'une conférence de presse.

  Suite...