LEAD 1 Novembre noir sur le marché automobile américain

mercredi 3 décembre 2008 01h35
 

DETROIT Dec 2 (Reuters) - Le marché automobile américain a connu un novembre noir avec un plongeon de près de 37% des ventes, qui se retrouvent à leur plus bas niveau depuis 1982.

Si les chiffres publiés en Asie et en Europe ont montré que la crise que traverse le secteur se propage à tous les continents, contraignant au passage les constructeurs à réduire partout leur production, aux États-Unis, les ventes ont signé leur 13e mois consécutif de baisse avec des chutes souvent spectactulaires.

Pour Chrysler, l'un des trois géants de Detroit, les ventes ont dégringolé le mois dernier de 47%, tandis que pour le premier constructeur américain General Motors (GM.N: Cotation), elles ont chuté de 41%. Et les leaders du marché ne voient aucun signe de rebond de la demande à un horizon de six mois sur le premier marché mondial pour les véhicules.

A l'échelle du pays, les ventes sont tombées en novembre au rythme annualisé CVS de 10,2 millions, au plus bas depuis 26 ans. En cumulant les chiffres des ventes de voitures et de 4X4 publiés par les constructeurs, 746.789 modèles seulement ont été écoulés en novembre, contre plus d'un million un an plus tôt.

"C'est simple, les consommateurs n'achètent rien", résume Bob Carter, directeur USA de Toyota.

BAISSES A DEUX CHIFFRES DANS PRESQUE TOUS LES CAS

Ces résultats viennent appuyer les constructeurs dans leur demande d'une aide d'urgence de l'État pour éviter des faillites. Les trois "Big Three" ont plaidé mardi au Congrès pour décrocher en tout 34 milliards de dollars de prêts et de lignes de crédits, promettant en échange de lancer de nouveaux plans de restructuration pour tenter de redresser la barre [ID:nL2527076].

Si l'ont tient compte de l'évolution de la population, les chiffres de novembre constituent même la pire performance que le secteur autmobile américain ait connue en un demi-siècle.   Suite...