Faurecia ne donne pas la priorité aux acquisitions

dimanche 2 novembre 2008 18h10
 

FRANCFORT, 2 novembre (Reuters) - Faurecia (EPED.PA: Cotation) n'a pas l'intention de prendre part au mouvement de consolidation qui s'annonce dans le secteur des équipementiers automobiles, a déclaré le PDG du groupe français Yann Delabrière dans une interview au WirtschaftsWoche.

"La crise actuelle va accélérer le processus de concentration parmi les fournisseurs", a-t-il dit à l'hebdomadaire économique allemand, selon des propos rendus publics dimanche. "Seuls ceux qui ont les moyens de suivre les constructeurs automobiles sur les nouveaux marchés à travers le globe tout en investissant en même temps dans la Recherche et Développement seront en mesure de survivre."

Selon lui, Faurecia n'a pas besoin de prendre part au mouvement de consolidation car il possède déjà une position de leader dans les systèmes d'échappement, les sièges et les portières notamment.

"Les acquisitions ne sont pas notre priorité (...) une amélioration de la situation financière, voilà pour nous la première des priorités", a ajouté Yann Delabrière.

Troisième équipementier automobile européen derrière les allemands Bosch [ROBG.UL] et Continental (CONG.DE: Cotation), Faurecia est détenu à 71% par PSA Peugeot Citroën (PEUP.PA: Cotation) mais réalise près de 40% de son chiffre d'affaires avec les allemands BMW (BMWG.DE: Cotation), Mercedes-Benz (Daimler (DAIGn.DE: Cotation)) et Volkswagen (VOWG.DE: Cotation). /GG

(Christiaan Hetzner, version française Gilles Guillaume)