LEAD 2 Nexans améliore fortement sa marge opérationnelle au S1

jeudi 24 juillet 2008 10h51
 

 (Actualisé avec commentaires d'analystes et cours de Bourse)
 par Pascale Denis
 PARIS, 23 juillet (Reuters) - Nexans (NEWS.PA: Cotation) a fait état
jeudi d'une marge opérationnelle en forte hausse au premier
semestre, à la faveur d'un quasi doublement des performances de
ses activités d'infrastructures d'énergie, principal moteur de
croissance du groupe.
 Le fabricant de câbles a vu sa marge opérationnelle
atteindre 220 millions d'euros, en hausse de près de 18%, pour
un chiffre d'affaires à cours des métaux constants en croissance
organique de 2,2% (à 2.419 millions d'euros) et de 7,2% pour la
seule activité câbles (à 2.244 millions d'euros).
 Le taux de marge opérationnelle ressort à 9,1%, dans le haut
de l'objectif de 8,5%-9%, et contre 7,6% un an plus tôt.
 "Nous sommes parfaitement en ligne avec notre plan
stratégique qui vise un taux de marge compris entre 7% et 10%",
a observé Frédéric Vincent, directeur général délégué du groupe,
lors d'une conférence téléphonique.
 Ces résultats ont été bien accueillis en Bourse, où le titre
avance de 2,8% à 81,71 euros vers 10h40, après une ouverture en
hausse de 5,11%.
 "Les chiffres mettent en évidence la force de l'activité à
cycle long de Nexans", soulignent les analystes de la Société
générale, qui confirment leur recommandation d'achat sur le
titre, avec un objectif de cours à 90 euros.
 Ceux de CM-CIC estiment pour leur part que "la bonne
résistance de la marge opérationnelle prouve la réussite du
recentrage du portefeuille d'activités. Les perspectives
annuelles restent soutenues et sont de nature à rassurer le
marché".
 L'intermédaire, à l'achat sur la valeur, conserve son
objectif de 117 euros. 
 
 INFRASTRUCTURES D'ENERGIE
 Cette performance a été portée par les infrastructures
d'énergie, qui représentent 40% du chiffre d'affaires et dont la
marge opérationnelle est passée de 56 millions d'euros il y a un
an à 106 millions, pour un taux de rentabilité de 11,4%, contre
7% au premier semestre 2007.
 "Il s'agit d'un taux historique de rentabilité (...) qui
nous semble pérenne", a souligné Frédéric Vincent.
 Nexans a également profité de la progression de la
rentabilité opérationnelle des métiers industriels, passée en un
an de 7,7% à 8,6%.
 A l'inverse, la marge opérationnelle des métiers du bâtiment
a fléchi à environ 10%, contre 11% au premier semestre 2007,
avec un recul des ventes de câbles de 4,2% à données
comparables. 
 Fort de ces résultats, Nexans table sur une marge
opérationnelle 2008 "en progression sensible" par rapport aux
8,5% de 2007, a précisé le directeur général délégué.
 Le groupe a également dit anticiper, pour l'ensemble de
2008, une croissance organique de ses ventes de plus de 6%.
 Il a également annoncé avoir renoncé à son projet de vente
de ses activités de faisceaux automobile, faute d'un accord sur
un prix de cession.
 "Compte tenu de l'état des marchés, le groupe ne s'est pas
vu proposer des multiples de valorisation qui auraient été en
ligne avec les siens ou le potentiel qu'offre cette activité",
explique le groupe. 
 Frédéric Vincent a précisé que la fourchette de prix
proposés avait été de 110-120 millions d'euros, un prix jugé
trop bas pour une activité qui réalise environ 250 millions
d'euros de chiffre d'affaires et 30 millions d'euros d'Ebitda en
base annuelle.
 Le résultat net, part du groupe, est resté stable à 119
millions d'euros. 
 L'endettement net a été réduit de 76 millions d'euros à 457
millions au 30 juin, pour un ratio d'endettement net sur
capitaux propres de 25,4%. /PD
 (Pascale Denis, avec la contribution de Baptiste Cordier,
édité par Jean-Michel Bélot)