24 avril 2008 / 14:59 / dans 9 ans

LEAD 1 Ford <F.N> surprend en renouant avec les bénéfices au T1

par David Bailey et Soyoung Kim

DETROIT, 24 avril (Reuters) - Ford Motor a, contrairement aux attentes, été bénéficiaire au premier trimestre grâce à de solides résultats en Europe et en Amérique latine et à une réduction de la perte en Amérique du Nord.

Le titre du deuxième constructeur américain a bondi de 6,4% à l‘ouverture et avançait vers 14h55 GMT de 7,98% à 8,12 dollars alors que l‘indice Dow Jones reculait dans le même temps de 0,33%

RESULTATS

Ford a fait état d‘un bénéfice net de 100 millions de dollars, soit cinq cents par action, contre une perte nette de 282 millions (15 cents) un an auparavant.

Le chiffre d‘affaires a baissé de 8% à 39,4 milliards de dollars, une donnée qui exclut les ventes de Jaguar et Land Rover, que le constructeur est en passe de céder à l‘indien Tata Motors (TAMO.BO).

Ford a également publié un bénéfice tiré des opérations poursuivies de 525 millions de dollars, soit 20 cents par action.

Hors exceptionnels, les analystes attendaient en moyenne sur une perte de 0,14 dollars par action, selon Reuters Estimates. Il n‘est pas sûr que cette prévision puisse, stricto sensu, se comparer au bénéfice opérationnel de Ford.

PREVISIONS

Ford, qui a perdu sa place de deuxième plus gros vendeur de voitures aux Etats-Unis au profit de Toyota (7203.T), a prévenu que le reste l‘année 2008 allait être “difficile”.

Le groupe a à la fois revu à la baisse son plan de production pour l‘Amérique du Nord du deuxième trimestre et sa prévision pour le marché américain de véhicules cette année.

Pour le trimestre en cours, Ford ne prévoit plus que de produire 110.000 véhicules, soit 20.000 de moins que précédemment prévu et 110.000 de moins qu‘il y a un an.

Le constructeur a également dit tabler désormais sur un marché américain de 15,3 à 15,6 millions de véhicules en 2008, contre une prévision précédente de 16 millions.

Ford s‘est également dit déterminé à restructurer ses activités automobiles en Amérique Nord et de renouer avec les bénéfices dans toute la régions géographiques en 2009.

COMMENTAIRE

“La confirmation des bonnes performances en Europe est très impressionnante. Et ceci est d‘autant plus remarquable que, en même temps, les activités nord-américaines ont réduit leurs pertes pour se rapprocher du point d’équilibre”, a estimé Mark Warnsman, analyste chez Calyon Securities.

CONTEXTE

Comme ses pairs américains General Motors (GM.N) et Chrysler, Ford, qui a perdu 2,7 milliards de dollars en 2007 et 12,6 milliards en 2006, a concédé des parts de marché aux Etats-Unis, en raison de la brutale désaffection des consommateurs pour les gros 4x4 et pick-up, délaissés au profit de plus petites voitures.

Le ralentissement économique américain combiné à une hausse des prix de l‘essence est un autre facteur handicapant pour Ford.

RESTRUCTURATION

Ford a fortement réduit ses capacités de production pour être en phase avec la baisse de ses ventes et répondre à la demande des automobiles pour des voitures moins gourmandes en carburant.

Le constucteur a déjà proposé à 54.000 de ses ouvriers des offres de préretraites ou de licenciements à l‘amiable.

/WYE/BVO

Version française Wilfrid Exbrayat et Benoît Van Overstraeten

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below