LEAD 1 Kesa anticipe une année 2008-2009 difficile

mardi 24 juin 2008 11h06
 

 par Mark Potter
 LONDRES, 24 juin (Reuters) - Le distributeur britannique de
matériel électronique Kesa KESA.L a fait état mardi d'un
bénéfice en hausse de 3,1% en 2007-2008 ainsi que de ventes
supérieures aux attentes sur les trois derniers mois de
l'exercice clos le 30 avril.
 Mais le propriétaire des enseignes Darty et Comet a ajouté
que la croissance s'était ralentie depuis et qu'il se préparait
à des conditions difficiles au cours de l'exercice qui vient de
commencer.
 Vers 8h55 GMT, le titre Kesa chutait de 5,01% à 165,75 pence
alors que l'indice regroupant les valeurs de la distribution
européennes  cédait 1,33%.
 
 RESULTATS
 Le bénéfice d'exploitation avant intérêts, impôts, éléments
exceptionnels et parts des coentreprises est ressorti à 141,3
millions de livres sterling sur l'exercice.
 Les ventes de Darty, à magasins constants, ont progressé de
5,6% sur les trois mois à fin avril, une hausse supérieure à
celle de quelque 2% attendue par les analystes.
 Ces performances commerciales ont été le fait d'une demande
soutenue pour les enregistreurs vidéo haute définition, les
systèmes de navigation par GPS, les ordinateurs portables et les
téléviseurs à grand écran.
 Les ventes de Comet, toujours à magasins constants, ont
augmenté de 0,3% sur la période alors que les analystes avaient
anticipé une baisse.
 Auparavant, Kesa avait un exercice qui s'achevait au 31
janvier.
 
 CONTEXTE
 Jean-Noël Labroue, directeur général de Kesa, a toutefois
déclaré que les conditions de marché s'étaient détérioriées au
cours des six semaines qui ont suivi la clôture de l'exercice
2007-2008, ajoutant que les ventes reculaient à magasins
comparables en Grande-Bretagne et n'enregistraient plus qu'une
hausse modeste en France.
 "Au cours des six premières semaines de l'exercice en cours,
nous n'avons pas du tout connu la même tendance (que lors des
trois mois précédents", a-t-il dit à des journalistes.
 Les distributeurs européens évoluent dans un contexte de
plus en plus difficile, confrontés à une baisse de la
consommation des ménages à la suite de l'énvolée des prix
énergétiques et alimentaires.
 En Grande-Bretagne, la situation est encore moins favorable
en raison d'une crise immobilière, qui affecte encore un peu
plus les revenus des ménages.
 
 PERSPECTIVES
 Les ventes de Darty, toujours à magasins comparables (c'est
à dire ceux ouverts depuis au moins un an), devraient, au mieux,
être stables dans les mois à venir tandis que celles de Comet
devraient reculer, a poursuivi Jean-Noël Labroue.
 
 COMMENTAIRE D'ANALYSTE
 "Etant donné la solidité du bilan de l'entreprise, nous
estimons que Kesa a été mal traité en Bourse, à tel point que la
société pourrait être dans la ligne de mire de ceux désireux de
consolider le secteur", a estimé John Stevenson, analyste chez
Shore Capital.
 Le titre Kesa a sous-performé l'indice sectoriel de 7%
depuis le début de l'année, et ce surtout en raison de son
exposition au marché britannique et bien que le groupe réalise
l'essentiel de ses bénéfices en France.
 "En raison des inquiétudes sur le marché de l'électronique
dans son ensemble, l'action devrait rester à un niveau bas
pendant un petit moment", a poursuivi John Stevenson.
 ACQUISITIONS
 Kesa a annoncé qu'il remettait à plus tard son projet de
redistribuer à ses actionnaires le produit de la vente de la
chaîne de magasins But, expliquant qu'il pouvait avoir besoin
d'une partie de cette somme pour financer des acquisitions. 
 
 /DR/BVO
 (Version française Benoit Van Overstraeten)