July 24, 2008 / 1:17 PM / 9 years ago

LEAD 2 ABB relève ses objectifs après un 2e trimestre solide

6 MINUTES DE LECTURE

(Actualisé avec les propos d'ABB sur d'éventuelles acquisitions)

ZURICH, 24 juillet (Reuters) - ABB ABBN.VX a annoncé jeudi un bénéfice net en forte hausse au deuxième trimestre et relevé ses objectifs 2008 pour ses activités d'automatisation, ce qui n'a pas empêché les investisseurs de prendre leurs bénéfices.

Le spécialiste de l'électrotechnique a dégagé sur le trimestre écoulé un bénéfice net de 975 millions de dollars, en hausse de 34% par rapport aux 729 millions enregistrés sur la période identique de l'exercice précédent.

Ce résultat, porté par la demande mondiale en infrastructures pour la production d'électricité, est globalement conforme au consensus des analystes interrogés par Reuters qui donnait 987 millions.

ABB a également révisé en hausse les prévisions pour ses activités d'automatisation. "Résultat de la croissance très satisfaisante enregistrée au premier semestre de l'année, la société s'attend à ce que la croissance annuelle (de ces activités) se situe clairement au-dessus de 10%", a-t-il souligné dans le communiqué de résultats.

Le titre ABB a été réservé à la baisse dès les premiers échanges. Vers 13h00 GMT, il perd encore 4,6% à 28,82 francs suisses.

"Etant donné que les résultats sont globalement conformes aux attentes malgré les pronostics optimistes du groupe, nous tablons sur quelques prises de bénéfices aujourd'hui, surtout au vu de la prime affichée par le secteur", commentent des analystes d'UBS.

Quant à l'objectif de progression de 15 à 20% pour les activités liées à l'électricité, il est confirmé "à condition que l'économie mondiale ne connaisse pas une récession aggravée".

"On craignait un ralentissement de la croissance des commandes, elle a accéléré par rapport au premier trimestre; on redoutait un accès de faiblesse dans l'automatisation, ce n'est pas le cas", précise toutefois Spiliopoulos Panagiotis, analyste de la banque Vontobel.

Les Pays Emergents Aux Commandes

Depuis la nomination la semaine dernière de Joseph Hogan, ancien cadre dirigeant de General Electric (GE.N), comme nouveau directeur général du groupe, les investisseurs attendent des indications sur la manière dont le géant suisse entend dépenser son trésor de guerre.

A la fin du deuxième trimestre, ABB affichait un niveau de liquidités nettes de six milliards de dollars, contre 5,6 milliards trois mois plus tôt.

"Grâce à cette caisse bien remplie, ABB devrait être dans une situation confortable pour procéder à des acquisitions", commentent les analystes de la banque Wegelin dans une note.

Durant ses huit années passées à la tête de GE Medical Systems et de GE Healthcare, Hogan a piloté une cinquantaine d'opérations de croissance externe.

L'actuel directeur général par intérim à qui il va succéder, Michel Demaré, a indiqué quant à lui au cours de la téléconférence consacrée aux résultats entrevoir à l'horizon un grand nombre de petites et moyennes acquisitions, tandis que des opérations de plus grande taille sont selon lui également devenues plus attractives en raison de la baisse des valorisations. [nWEB7166]

Le chiffre d'affaires a crû de 27% sur la période à 9,025 milliards de dollars contre 7,092 milliards un an plus tôt, et de 15% en monnaies locales, tandis que les entrées de commandes se sont étoffées de 31% à 11,271 milliards de dollars contre 8,594 milliards.

Le résultat opérationnel est ressorti à 1,449 milliard contre 1,024 milliard sur la période identique de 2007, en hausse de 42%.

Les analystes tablaient sur un REX de 1,396 milliard, pour un chiffre d'affaires de 8,807 milliards et sur des entrées de commandes de 10,412 milliards.

ABB profite en Europe et aux États-Unis du remplacement d'infrastructures électriques vieillisantes et de la recherche de systèmes présentant des meilleurs rendements énergétiques sur fond de flambée des prix de l'or noir. Les commandes ont augmenté dans tous les secteurs d'activité, souligne le groupe, et notamment dans les transformateurs.

Il précise toutefois que pour la première fois de son histoire, les commandes trimestrielles en provenance des marchés émergents - notamment d'Asie où la Chine et l'Inde continuent de s'équiper à marche forcée - ont dépassé celles des économies plus "matures", en représentant 51% du total des commandes réceptionnées par le groupe.

L'action ABB se négocie à 16,9 fois le BPA attendu pour 2008, selon des données Reuters, un PER bien supérieur à celui de Schneider (SCHN.PA), qui affiche un ratio de 9. /PS/GG/SK

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below