24 juillet 2008 / 18:37 / il y a 9 ans

LEAD 1 St-Gobain abaisse son objectif 2008 face à la conjoncture

par Benjamin Mallet

PARIS, 24 juillet (Reuters) - Saint-Gobain (SGOB.PA) a publié jeudi des résultats du 1er semestre supérieurs aux attentes, bien qu'impactés par le ralentissement économique mondial, mais a abaissé ses objectifs pour l'ensemble 2008 en raison d'une conjoncture de plus en plus difficile.

Le numéro un mondial de la production, transformation et distribution des matériaux de construction a annoncé qu'il visait désormais pour l'exercice en cours "le maintien à un haut niveau, proche de celui de 2007, du résultat d'exploitation (à taux de change constants) et du résultat net courant".

Auparavant, il espérait enregistrer une progression "modérée" de ces deux soldes.

Le groupe ne peut pas confirmer que son résultat d'exploitation et son résultat net courant seront supérieurs en 2008 à ceux de 2007, a déclaré lors d'une conférence téléphonique son directeur général Pierre-André de Chalendar.

"Je parlais en janvier d'incertitudes macro-économiques fortes, malheureusement ce sont aujourd'hui des certitudes de ralentissement dans un certain nombre de secteurs", a-t-il dit.

Saint-Gobain va en outre amplifier ses baisses de coûts, avec des réductions d'effectifs supplémentaires de 6.000 personnes en année pleine aux Etats-Unis, Royaume-Uni et en Espagne - dont 4.000 en 2008 - qui entraîneront une économie de 435 millions d'euros en année pleine, dont 300 millions sur l'année en cours.

Le groupe a notamment indiqué que son seul programme structurel d'économies de coûts devrait atteindre 85 millions d'euros en 2008 (pour un total de 300 millions d'ici à 2010).

"La crise financière entraîne des restrictions dans les conditions d'accès au crédit (...), la forte augmentation des coûts de l'énergie et des matières premières a un impact significatif sur l'inflation", a souligné Pierre-André de Chalendar.

OBJECTIFS 2010 "PLUS DIFFICILES"

Pour le second semestre, il a estimé que le groupe devrait connaître "une baisse modérée en Europe occidentale dans les marchés de la construction", avec en Amérique du Nord peu de "chances d'améliorations (...) comme sur une bonne partie de 2009".

Le directeur général de Saint-Gobain a également indiqué que les objectifs du groupe sur la période 2007-2010 seraient "clairement plus difficiles à atteindre qu'il y a un an" mais qu'ils étaient néanmoins confirmés. "On a quand même une crise sérieuse en 2008-2009 (...), cela dépend de l'ampleur du rebond en 2010", a-t-il dit.

Saint-Gobain avait dit viser sur la période une croissance interne de 5% en moyenne par an de son chiffre d'affaires, une hausse de 10% en moyenne par an de son bénéfice net par action, un ROI de 22% à 25% et un ROCE de 13% à 14%.

Pierre-André de Chalendar a réitéré que la cession du pôle conditionnement, annoncée début 2007, se ferait lorsque le groupe pourrait valoriser cet actif "dans les meilleures conditions", tout en soulignant la hausse de la rentabilité de cette activité.

L'abaissement des prévisions de Saint-Gobain pour 2008 était largement anticipé par le marché : selon le consensus Reuters Estimates, les analystes attendent en moyenne pour 2008 un résultat d'exploitation de 3.961 millions d'euros contre 4.108 millions en 2007 et un résultat net courant de 2.057 millions pour l'exercice en cours contre 2.114 millions.

Dans des notes publiées avant l'annonce des résultats semestriels, certains soulignaient que le cours de Bourse de Saint-Gobain, qui a perdu près de 43% depuis le début de l'année, intégrait largement un abaissement des prévisions du groupe pour 2008.

LES PAYS EMERGENTS TOUJOURS EN CROISSANCE

Le groupe a enregistré au 1er semestre 2008 un résultat net courant de 1.101 millions d'euros (+3,2%), un résultat d'exploitation de 2.005 millions (-4,2%) et un chiffre d'affaires de 22.141 millions (+1,7%).

Les analystes sondés par Reuters attendaient en moyenne un résultat net courant de 1.003 millions d'euros, un résultat d'exploitation de 1.969 millions et un chiffre d'affaires de 21.945 millions.

A taux de change constant, le chiffre d'affaires a progressé de 4,9% (+2,2% à structure et taux de change constants) et le résultat d'exploitation a enregistré une baisse de 2,3%.

Le résultat net, part du groupe, a pour sa part bondi de 131% à 1.076 millions d'euros, celui du 1er semestre 2007 ayant été pénalisé par une provision pour couvrir une amende des autorités européennes pour entente dans le vitrage.

Par pôles la marge d'exploitation a progressé sur le semestre dans le vitrage (14,2% contre 13,1%), les matériaux haute performance (13,9% contre 13%) et le conditionnement (13,4% contre 11,3%). Elle a revanche reculé dans les produits pour la construction (10,1% contre 13,1%) et la distribution bâtiments (4,7 % contre 5,2%).

L'Asie et les pays émergents ont affiché une croissance de 11,7% sur le semestre à données comparables, tandis que le marché nord-américain a reculé de 3,4% en raison notamment d'une baisse confirmée du secteur résidentiel. /BM

Edité par Yann le Guernigou

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below