SYNTHESE Deutsche Bank n'a pas besoin de l'État, BPN nationalisé

dimanche 2 novembre 2008 19h15
 

(Actualisé avec de nouvelles citations d'Ackerman et les dernières informations sur les banques irlandaises, américaines et l'annonce de la nationalisation de la banque portugaise BPN)

FRANCFORT, 2 novembre (Reuters) - La Deutsche Bank (DBKGn.DE: Cotation), première banque d'Allemagne, a annoncé dimanche qu'elle ne puiserait pas dans le fonds de sauvetage mis en place par le gouvernement pour aider le secteur bancaire à faire face à la crise financière mondiale.

"Au jour d'aujourd'hui, nous n'allons pas prendre part (au dispositif d'aide) parce que nous sommes solides", a assuré le président du directoire de la banque, Josef Ackermann, dans une interview à la chaîne de télévision publique ZDF.

"Nous avons une base de refinancement très très solide, nous n'avons pas besoin d'utiliser le plan de sauvetage", a-t-il ajouté.

Ackermann a répété qu'il était favorable à l'initiative de Berlin et indiqué qu'à ses yeux, les banques qui ont besoin d'une aide financière devraient tirer parti du fonds aussi vite que possible.

Selon des propos rapportés récemment, Ackerman aurait déclaré que dans le cas de la Deutsche Bank, il aurait "honte" de solliciter des fonds publics.

La chancelière allemande Angela Merkel a exhorté samedi les banques allemandes à puiser dans le fonds de jusqu'à 500 milliards d'euros mis à leur disposition. Son ministre des Finances Peer Steinbrück avait annoncé dans le Financial Times Deutschland de jeudi qu'un grand nombre de banques du pays feraient appel aux fonds de sauvetage dans les prochains jours.

BPN, PREMIERE VICTIME PORTUGAISE DE LA CRISE   Suite...