La présidentielle et l'emploi vont dominer la semaine à Wall St

dimanche 2 novembre 2008 17h47
 

par Kristina Cooke

NEW YORK, 2 novembre (Reuters) - Avec le nouveau mois qui débute, Wall Street espère tourner la page sur les heures chaotiques qu'elle vient de connaître, mais la semaine boursière sera encore marquée par deux inconnues, le dénouement de l'élection présidentielle et une statistique de l'emploi peu prometteuse.

Les investisseurs sont néanmoins soulagés que le mois d'octobre, qui restera l'un des plus sinistres dans l'histoire de la place américaine, soit maintenant terminé. A leurs yeux, le fait que la dernière semaine du mois ait aussi été l'une des meilleures que Wall Street ait jamais connue peut aussi être considéré comme un bon présage pour la suite.

L'indice Dow Jones .DJI des trente principales valeurs a perdu en octobre 14,06%, sa plus forte baisse mensuelle en pourcentage depuis août 1998. L'indice élargi Standard & Poor's 500 .SPX a chuté quant à lui de 16,83%, du jamais vu depuis le même mois de 1987. Quant au Nasdaq .IXIC à forte composante technologique, il faut remonter à février 2001 pour retrouver une aussi piètre performance. Il a lâché le mois dernier pas moins de 17,73%.

La dernière semaine d'octobre n'a toutefois pas ressemblé au reste du mois. Wall Street a terminé en hausse vendredi, comme la veille, dans le sillage notamment de la baisse de 50 points de base des taux de la Fed mercredi.

La place n'avait pas enchaîné deux hausses depuis plus d'un mois.

Le Dow a fini la semaine sur un gain de 11,3%, sa meilleure performance hebdomadaire en pourcentage depuis octobre 1974, le S&P-500 a pris 10,5%, un bond inédit depuis au moins janvier 1980, et le Nasdaq s'est adjugé 10,9%, sa plus forte hausse sur une semaine depuis avril 2001.

WALL ST ESPERE UNE VICTOIRE NETTE A LA PRESIDENTIELLE   Suite...