July 23, 2008 / 12:58 PM / 9 years ago

LEAD 2 Boeing-Repli du résultat en raison d'une charge militaire

4 MINUTES DE LECTURE

(actualisé avec analyste, unités civile et militaire)

par Bill Rigby

NEW YORK, 23 juillet (Reuters) - Boeing (BA.N) a annoncé mercredi une baisse plus importante que prévue, de 19%, de son bénéfice net au deuxième trimestre, en raison d'une charge liée à un contrat militaire et d'inquiétudes sur le programme 787 Dreamliner.

Le constructeur aéronautique a néanmoins maintenu ses prévisions de résultat pour 2008 et 2009 en raison d'une forte demande civile et militaire.

"La réelle surprise du trimestre est la performance inhabituellement faible dans le secteur des avions commerciaux. Toutefois, nons ne voyons rien dans ce trimestre qui nous semble constituer un problème fondamental à long terme", indique Robert Stallard, de Macquarie Securities, dans une note à ses clients.

L'avionneur américain, concurrent d'Airbus (groupe EADS EAD.PA) dans les appareils de plus de 100 places, a annoncé un résultat net de 852 millions de dollars, soit 1,16 dollar par action, contre 1,05 milliard (1,35 dollar par titre) il y a un an.

Retards Des Programmes

Le résultat a été amputé de 22 cents par action en raison d'une charge, annoncée ce mois-ci, pour des retards d'un avion de surveillance dérivé du Boeing 737-700, le Wedgetail, que le groupe est en train de construire pour l'Australie.

Compte tenu de cette charge, Wall Street attendait un résultat de 1,23 dollar par action, selon Reuters Estimates.

Le chiffre d'affaires du trimestre ressort en très légère baisse à 16,96 milliards de dollars, alors que le marché attendait 17,28 milliards.

En Bourse, Boeing recule de 3,22% à 67 dollars. Par rapport à son plus haut historique touché il y a un an, l'action Boeing accuse un repli de 36%.

L'unité commerciale de Boeing, qui a enregistré le plus grand nombre de commandes dans le monde en 2007, a fait état d'une baisse de 2% de son chiffre d'affaires à 8,6 milliards de dollars.

Si les ventes d'avions ont augmenté, elles ont davantage concerné les modèles peu lucratifs de 737 à travée unique que les 777, plus rentables.

L'unité commerciale a également souffert des difficultés du Boeing 787 Dreamliner, dont le programme accuse désormais 14 mois de retard en raison d'une série de problèmes de production.

L'avionneur maintient toutefois son calendrier, qui prévoit le premier vol de l'appareil au quatrième trimestre, et les premières livraisons au troisième trimestre 2009.

L'unité de défense de Boeing rapporte quant à elle une légère baisse de son chiffre d'affaires à 7,93 milliards de dollars, en raison d'un recul des ventes d'avions militaires et des systèmes aérospatiaux. /DRO/GS

Version française Danielle Rouquié et Gregory Schwartz

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below