January 23, 2008 / 5:32 PM / in 10 years

Automobile/Ventes - GM sauve in extremis son titre face à Toyota

4 MINUTES DE LECTURE

par Jui Chakravorty Das

DETROIT, 23 janvier (Reuters) - Le constructeur automobile amréricain General Motors (GM.N) est parvenu à sauver en 2007 sa place de numéro un mondial en dépassant de justesse son grand concurrent Toyota (7203.T) avec 9,37 millions de véhicules vendus.

GM semblait parti pour être supplanté par Toyota pour la première fois en 76 ans. Mais le groupe a annoncé mercredi avoir commercialisé 9.369.524 véhicules en 2007, alors qu'une source à indiqué à Reuters que Toyota en avait écoulé 9.366.000, soit 3.524 véhicules de moins.

Toyota avait annoncé plus tôt dans le mois avoir vendu 9,37 millions d'unités en 2007, tout en précisant qu'il fournirait des chiffres plus précis fin janvier.

Les deux constructeurs restent donc au coude à coude. Au premier trimestre 2007, Toyota avait dépassé GM avant de se faire doubler de nouveau par le constructeur américain plus tard dans l'année, mais seulement de quelques milliers d'unités.

"Il est évident qu'ici, chez GM, nous aimerions gagner", a déclaré l'analyste en chef des ventes du groupe, Mike DiGiovanni, au cours d'une téléconférence.

"Mais nous sommes surtout focalisés sur la conduite de l'activité pour le long terme, en ce qui concerne la rentabilité et la croissance. Je pense que nous jetons les bases pour rencontrer la croissance là où elle se trouve, et pour redresser la barre aux États-Unis", a-t-il ajouté.

Evolution Geographique

GM a fait état d'une hausse de 3% de ses ventes mondiales totales en 2007, grâce surtout à ses marchés hors d'Amérique du Nord.

La répartition géographique des marchés des deux groupes continue d'évoluer, Toyota gagnant des parts de marché aux États-Unis, premier marché mondial pour les ventes de véhicules, tandis que le groupe de Detroit en perd.

Depuis 1998, les ventes mondiales de GM ont augmenté en moyenne de 1,5% environ chaque année, soit cinq fois moins que celles de Toyota.

Après plus de 12 milliards de dollars de pertes en 2005 et 2006, General Motors a lancé un vaste plan de restructuration de ses opérations nord-américaines, passant notamment par la suppression de plus de 34.000 emplois et la fermeture de 12 usines.

Les ventes du groupe en Amérique du Nord, son principal marché en volume, ont chuté de 6,1% l'an dernier à cause de la hausse des prix à la pompe et de la crise du marché de l'immobilier.

Pour compenser cette faiblesse, GM se développe hors des États-Unis en augmentant notamment ses capacités de production. Ses ventes hors marché américain ont atteint l'an dernier 5,5 millions de véhicules, soit environ 59% des ventes totales du groupe.

Dans la seule région Asie-Pacifique, les ventes de General Motors ont grimpé de 15,1%, tirées notamment par la demande chinoise, tandis que les ventes en Amérique latine - au Brésil surtout - en Afrique et au Moyen-Orient ont bondi de 19,4%.

En Europe, elles ont augmenté de 8,9%.

Pour 2008, Di Giovanni s'attend à ce que les ventes de véhicules à l'échelle de l'ensemble du secteur augmentent de 3,5% à 73 millions d'unités. /GG

Version française Gilles Guillaume

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below