2 juin 2009 / 06:39 / dans 8 ans

LEAD 2 Kingfisher - Hausse du bénéfice au T1 grâce à la météo

* Cours de Bourse en hausse après REX supérieur aux attentes

* Hausse des marges chez B&Q

* Conditions difficiles prévues pour le reste de l‘exercice

LONDRES, 2 juin (Reuters) - Le distributeur spécialisé Kingfisher (KGF.L)KGF.PA a publié mardi un bénéfice d‘exploitation en hausse de 40% au premier trimestre, sa chaîne britannique de magasins de bricolage B&Q ayant profité d‘une météo exceptionnellement douce.

Le groupe, qui possède les enseignes Castorama et Brico Dépôt en France, a réalisé pour son premier trimestre fiscal clos le 2 mai un résultat opérationnel de 128 millions de livres (148,5 millions d‘euros). Les analystes financiers anticipaient un résultat de 94 millions selon le consensus établi par la société. Le chiffre d‘affaires total s‘est établi à 2,641 milliards de livres, en hausse de 9,6% et de 2,4% à taux de change constant. A périmètre constant, il est en recul de 1,7%.

Si les ventes à magasins comparables ont globalement reculé de 1,7%, de 2,8% en France et de 6,3% sur les autres marchés, celles de B&Q ont augmenté de 3,2%.

En Bourse, l‘action bondit de 7,8% à Londres dans les premiers échanges et de 8,4% à Paris. Le cours de Bourse du groupe a rebondi ces derniers temps sur des anticipations de rebond économique.

B&Q a progressé sous l‘effet de son plan d‘amélioration des marges. Outre la hausse de ses ventes à périmètre constant - la première en deux ans - son bénéfice a doublé. La marge brute a progressé de 80 points de base, grâce à une réduction des périodes promotionnelles et à des prix mieux négociés avec ses fournisseurs.

Les ventes de produits destinés à l‘aménagement extérieur ont bondi de 30%, ce qui a permis de quasiment effacer le plongeon de l‘an dernier après une météo défavorable.

Au total au Royaume-Uni, le résultat opérationnel a augmenté de 89% à 61 millions de livres.

En France, malgré le repli des ventes à périmètre constant, le résultat opérationnel a progressé de 3,5% à taux de changes constants, à 53 millions de livres, grâce à des mesures de réduction des coûts. A taux de change réels, la hausse est de 21%.

En ce qui concerne l‘avenir, le bond de la demande chez B&Q ne devant pas a priori se répéter, Kingfisher dit s‘attendre à des conditions difficiles pour le reste de l‘exercice.

“Un nouveau rebond saisonnier de la demande sous l‘effet de la météo semble peu probable en 2009”, déclare le directeur général Ian Cheshire, dans le communiqué de résultats. “Nous continuons donc de tabler sur des prochains trimestres particulièrement difficiles sur nos principaux marchés.”

Mark Potter, version française Marc Angrand et Danielle Rouquié

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below