July 23, 2008 / 3:39 PM / in 9 years

LEAD 1 Pfizer <PFE.N> multiplie ses bénéfices par deux au T2

5 MINUTES DE LECTURE

par Ransdell Pierson

NEW YORK, 23 juillet (Reuters) - Pfizer (PFE.N) a fait état mercredi d'un bénéfice plus que doublé au titre du deuxième trimestre à la faveur d'une progression des ventes de ses médicaments et d'une réduction de ses coûts.

Le géant pharmaceutique américain a dégagé sur les trois mois à fin juin un résultat net de 2,78 milliards de dollars, soit 0,41 dollar par action, contre 1,27 milliard de dollars il y a un an (0,18 dollar par action).

Hors charges exceptionnelles, Pfizer a réalisé un bénéfice de 0,55 dollar par action, alors que les analystes interrogés par Reuters tablaient en moyenne sur un BPA de 0,54 dollar.

Le chiffres d'affaires du groupe a augmenté de 9% sur la période, à 12,13 milliards de dollars mais il serait ressorti en hausse de seulement de 2% si le dollar faible ne l'avait pas soutenu en amplifiant la valeur des ventes réalisées à l'étranger.

Le premier laboratoire mondial a réaffirmé ses objectifs d'une croissance de son bénéfice annuel de 11%, alors qu'il a supprimé depuis 2004 quelque 25.000 emplois, soit environ 23% des personnels du groupe.

Il précise être sur la bonne voie pour réduire ses coûts de 1,5 à 2 milliards de livres d'ici la fin de l'année par rapport à 2006.

"Leurs prévisions ont clairement été réaffirmées, donc tout est sur la bonne voie", estime Barbara Ryan, analyste chez Deutsche Bank. Elle attribue ces bons résultats trimestriels au programme de réduction des coûts.

Pfizer a par ailleurs promis de maintenir inchangé son dividende, le plus haut du secteur, qui lui coûte chaque année pas moins de huit milliards de dollars, soit environ l'équivalent de son bénéfice net.

Même si ce généreux dividende permet de préserver une forme de fidélité des actionnaires au laboratoire, le cours de ce dernier a perdu plus d'un quart de sa valeur au cours de l'année écoulée, alors que l'indice sectoriel pharmaceutique .DRG a abandonné 13% dans le même temps.

L'action Pfizer s'échange ainsi désormais à son plus bas niveau en onze ans, le groupe souffrant du faible nombre de gros médicaments destinés à compenser la concurrence des fabricants de génériques.

VENTES CONTRASTÉES

Les ventes du laboratoire aux Etats-Unis ont reculé de 2% au cours du trimestre, touché par la baisse de la demande sur son médicament anti-tabagique Chantix, dans lequel Pfizer avait placé d'importants espoirs de croissance lors de son introduction sur le marché en 2006.

L'ajout en janvier d'un avertissement sur la notice du médicament faisant état de risques d'effets secondaires tels que troubles du comportement, dépression nerveuse ou comportements suicidaires a fait naître de sérieux doutes quant à ses perspectives de croissance futures.

Les ventes mondiales de Chantix, également vendu sous le nom de Champix, ont augmenté de 3% à 207 millions de dollars sur le trimestre mais elles ont plongé de 35% à 109 millions de dollars sur le marché américain.

Les résulats du deuxième trimestre ont également souffert de l'expiration du brevet de l'anti-allergique Zyrtec et par la concurrence des fabricants de génériques sur le médicament contre le cancer Campostar, dont les ventes mondiales ont chuté de 43% à 137 millions de dollars.

Les grands médicaments de Pfizer se sont néanmoins dans l'ensemble bien comportés, aidés en cela par des hausses de prix.

Les ventes mondiales du médicament contre le cholestérol Lipitor, le médicament le plus vendu au monde, ont bondi de 9% à 2,98 milliards de dollars, profitant des doutes pesant sur le Vytorin, un médicament concurrent plus puissant vendu par Merck (MRK.N) et Schering-Plough SGP.N.

Le Lyrica, utilisé pour réduire la douleur nerveuse et récemment approuvé pour traiter la fibromyalgie, a vu ses ventes exploser de 52% à 614 millions de dollars, alors que celles de Celebrex, un médicament contre l'arthrite, et du Viagra augmentaient respectivement de 23% et 21%.

En Bourse, Pfizer gagne 2,78% à 18,86 dollars vers 15h05 GMT à la Bourse de New York. Dans le même temps, l'indice sectoriel des valeurs pharmaceutiques gagne 0,33% et le Dow Jones avance de 0,13%. /JT

Ransdell Pierson, version française Julien Toyer

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below