April 23, 2008 / 8:28 PM / 9 years ago

Schering-Plough - Les résultats bien accueillis en Bourse

5 MINUTES DE LECTURE

NEW YORK, 23 avril (Reuters) - Schering-Plough SGP.N, qui a beaucoup souffert en Bourse cette année des déboires concernant son anti-cholestérol Vytorin, a publié mercredi un résultat trimestriel supérieur aux attentes, ce qui a fait monter son cours de Bourse.

Schering-Plough a fini en hausse de 6,59% à 18,27 dollars. La valeur reste toutefois en recul de 33% depuis le début de l'année et nettement au-dessous de son plus haut de 52 semaines à 33,81 dollars.

Le bénéfice net du premier trimestre s'est établi à 253 millions de dollars ou 15 cents par action, contre 543 millions ou 36 cents par titre un an plus tôt.

Mais hors charges liées à l'acquisition d'Organon BioSciences et autres éléments exceptionnels, Schering-Plough a gagné 53 cents par action. Sur cette base, les analystes attendaient 37 cents par action.

Le chiffre d'affaires du groupe a grimpé de 56% pour atteindre 4,66 milliards de dollars, en raison de l'intégration d'Organon, alors que, selon Reuters Estimates, le marché attendait 4,51 milliards de dollars.

"Les frais généraux et autres coûts ont été de 190 millions de dollars inférieurs à nos prévisions", commente eamus Fernandez, analyste chez Leerink Swann.

Les résultats étonnant publiés par Schering sont dus à une amélioration des marges liée à un rigoureux contrôle des coûts, confirme l'analyste de Morgan Stanley Jami Rubin.

Les résultats montrent aussi que Schering-Plough est en passe d'intégrer très rapidement Organon BioSciences, acquis en novembre. Le groupe semble bien parti pour réaliser les économies de 500 milions de dollars par an, escomptées de l'opéaration, estime Jami Rubin.

Mais l'analyste de la Deutsche Bank Barbara Ryan semblait moins enthousiasmée par les résultats du groupe pharmaceutique.

"Schering-Plough n'est plus une affaire de croissance, mais une affaire de réduction des coûts", assène-t-elle.

Déstabilisé par la baisse des ses ventes aux Etats-Unis de ses anti-cholestérol après l'affaire Vytorin, Schering-Plough a annoncé ce mois-ci un programme visant à des économies de coûts de 1,5 milliard de dollars d'ici la fin 2012.

Dans le détail, les ventes de médicaments prescrits sur ordonnance se sont élevées à 3,6 milliards de dollars, dont près d'un quart venant d'Organon.

Les ventes de l'anti-inflammatoire Remicade, vendus par le groupe hors des Etats-Unis, ont bondi de 36% à 507 millions de dollars.

Le chiffre d'affaires du Nasonex, traitement inhalé contre les allergies, a augmenté de 8% à 307 millions. Les ventes de l'anticancéreux Temodar ont bondi 20% à 236 millions de dollars.

Schering-Plough vend le Vytorin et un autre anti-cholestérol, le Zetia, via une société commune avec Merck & Co (MRK.N). Les ventes des deux produits ont augmenté de 6% à 1,2 milliard de dollars. Mais elles ont reculé de 5% aux Etats-Unis en raison de la large publicité faite à une étude montrant l'échec du Vytorin à réduire les plaques graisseuses dans les artères et dont les résultats ont été présentés en janvier.

Les cours de Merck et de Schering-Plough avaient plongé après cet échec, bien que l'étude ait aussi souligné que le Vytorin était efficace dans la réduction du mauvais cholestérol.

"La réaction après ce test a créé un bonne occasion d'entrer sur le titre. C'est encore vrai aujourd'hui malgré la hausse du cours", estime Damien Conover, analyste chez Morningstar. /DRO

Ransdell Pierson, version française Danielle Rouquié

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below