LEAD 3 PSA dépasse les attentes au S1, objectifs 2008 confirmés

mercredi 23 juillet 2008 16h33
 

 (Actualisé avec nouvelles déclarations au paragraphe 5 et le
cours de Bourse)
 
 par Matthias Blamont et Marcel Michelson
 PARIS, 23 juillet (Reuters) - PSA Peugeot Citroën (PEUP.PA: Cotation)
a confirmé mercredi ses prévisions de résultats 2008 et s'est
dit en mesure de tenir les objectifs de son plan stratégique
"CAP 2010" après la publication de comptes semestriels
supérieurs aux attentes.
 Le président du directoire du constructeur automobile,
Christian Streiff, s'est également employé à rassurer les
intervenants sur son état de santé et déclaré que l'organisation
de l'entreprise et son directoire avaient fonctionné
correctement durant son absence.
 "Comme vous le constatez, je suis en forme et je suis encore
plus motivé qu'auparavant pour faire aller le groupe de l'avant.
J'ai souffert d'un incident cérébral qui n'était pas sérieux et
suis resté en contact avec la société au bout d'une semaine ou
deux", a-t-il dit au cours d'une conférence d'analystes.
 Fin mai, PSA annonçait l'absence du dirigeant à l'assemblée
générale des actionnaires pour des raisons médicales, sans
donner davantage de précisions.
 Au cours d'une conférence de presse, le président a indiqué
qu'il était complètement rétabli même s'il aurait "certainement"
à modifier ses "habitudes de travail."
 "Le marché automobile est difficile. Nous sommes conscients
des risques qui pèsent sur 2008 et au-delà", a déclaré Christian
Streiff. Pour autant, il a assuré que PSA pouvait tenir les
objectifs du plan "CAP 2010" qui vise, à cette date, la vente de
plus de quatre millions de véhicules par an, contre 3,2 millions
en 2007, ainsi qu'une marge opérationnelle entre 5,5% et 6%.
 "Nous avons encore deux ans et demi devant nous, nous
pouvons y arriver", a-t-il dit. 
 Le groupe envisage des hausses de prix moyennes de 2,5% sur
l'ensemble de sa gamme au cours du second semestre.
 Plusieurs analystes se sont interrogés sur le maintien des
ambitions de "CAP 2010" et craignent que Renault (RENA.PA: Cotation), qui
présente ses résultats semestriels jeudi, ne revoie en baisse
les prétentions de son propre plan "Contrat 2009."
 Vers 16h05, l'action PSA, deuxième constructeur automobile
européen derrière l'allemand Volkswagen (VOWG.DE: Cotation), s'offre 7,36%
à 34,3 euros après une pointe dans la matinée à 35,15 euros.
 Les inquiétudes relatives à la santé du secteur automobile -
particulièrement au sein des marchés matures d'Europe de l'Ouest
et d'Amérique du Nord - et à l'économie mondiale ont néanmoins
affaibli un titre qui affiche un repli de près de 38% depuis le
début de l'année.
 "PSA réitère tous ses objectifs mais l'environnement est
tendu. Le second semestre sera dur", écrit Adam Jonas, analyste
chez Morgan Stanley, dans une note de recherche.
 En attendant, Volkswagen bondit de 6,44% à Francfort et Fiat
FIA.MI de 12,88% à Milan, également en réaction à des
performances semestrielles meilleures que prévu [ID:nL23983866]
et [ID:nWEA2852].
 
 STOCKS EN HAUSSE
 PSA a dégagé un résultat net en hausse de 49% à 733 millions
d'euros sur les six premiers mois de 2008 et un résultat
opérationnel courant de 1,11 milliard d'euros pour un chiffre
d'affaires de 31,29 milliards.
 Les analystes financiers interrogés par Reuters tablaient en
moyenne sur un bénéfice net de 665 millions d'euros, une marge
opérationnelle de 1.034 millions d'euros et un chiffre
d'affaires de 31,29 milliards d'euros.
 Les stocks du groupe ont toutefois crû sensiblement. Au 30
juin, ils atteignaient 668.000 unités, contre 619.000 un an plus
tôt.
 Isabel Marey-Semper, directeur financier, a justifié cette
augmentation par le lancement des nouveaux modèles et déclaré
qu'elle s'attendait à ce que le niveau revienne à "la normale"
d'ici à la fin de l'année mais n'a pas précisé où se situait le
seuil acceptable.
 Dans son communiqué de résultats, PSA indique qu'après avoir
mis sur le marché 10 nouveaux modèles au cours du premier
semestre, neuf autres seront lancés sur la période
juillet-décembre. Christian Streiff a indiqué que les lancements
de nouveaux modèles s'effectueraient en 2009 au même rythme
qu'en 2008.
 Evoquant l'appréciation des prix des matières premières, qui
met sous pression la rentabilité des constructeurs et de leurs
équipementiers, PSA souligne que son impact devrait atteindre
300 à 350 millions d'euros cette année.
 Le groupe a par ailleurs mis en avant la réduction de ses
frais de structure et de ses coûts de production dans le cadre
de "CAP 2010." 
 "Au total, les plans d'action portant sur la compétitivité
ont contribué pour 882 millions d'euros à l'augmentation du
résultat opérationnel courant et ont permis de compenser un
impact cumulé négatif de 461 millions d'euros dû à l'inflation
des coûts et aux dépenses de recherche-développement", peut-on
lire dans le communiqué.
 Isabel Marey-Semper a expliqué que PSA ne disposait pas de
couvertures de changes pour le deuxième semestre et que, selon
ses équipes, l'influence des changes sur les résultats du
deuxième semestre serait similaire à celle constatée au cours de
la première moitié de l'exercice. /MB
 
 Tableau des résultats : [ID:nPAT009189].
 
 (Matthias Blamont, édité par Jean-Michel Bélot)