CONSENSUS Suez Environnement - Net 2008 vu à +21%, Ebit à +4,6%

lundi 2 mars 2009 13h03
 

 PARIS, 2 mars (Reuters) - Suez Environnement (SEVI.PA: Cotation).
Prévisions de résultat net part du groupe et de résultat opérationnel courant de
l'exercice 2008, en millions d'euros.
 Date et heure de publication : mercredi 4 mars vers 7h30.
 Conférence avec les analystes à 8h30, conférence de presse à 11h.
 (Nombre d'analystes interrogés : 15 pour le net part du groupe, 17 pour
l'Ebit.)
             NET PDG   EBIT
 Moyenne     597       1.082
 Médiane     559       1.075
 Maximum     808       1.283
 Minimum     515       1.037
 ---------------------------
 2007 *      492       1.034
 Variation   +21,3%    +4,6%
 * Chiffres communiqués à titre indicatif par la société et
qui excluent l'activité d'Applus, cédée en novembre 2007.
 ACTIVITÉ : numéro deux mondial des services à
l'environnement.
 RAPPEL DES OBJECTIFS DE LA SOCIÉTÉ :
 * A l'occasion de son introduction en Bourse, en juillet,
Suez Environnement avait dit viser une croissance annuelle
moyenne de son Ebitda de 8% sur la période 2009-2010 hors
acquisitions stratégiques et une croissance organique annuelle
moyenne de son chiffre d'affaires supérieure à 5%, mais la
société n'a pas confirmé ces objectifs lors de la publication de
son chiffre d'affaires et de son Ebitda 2008, le 29 janvier.
 * Son directeur général, Jean-Louis Chaussade, avait déclaré en novembre
qu'il ferait un point sur les objectifs du groupe lors de la présentation des
résultats 2008.
 * Pour s'adapter à la dégradation de la conjoncture, Suez Environnement a
également indiqué fin janvier qu'il donnerait la "priorité à la croissance
rentable et génératrice de cash", tout en accélérant son programme de réduction
des coûts et en ralentissant temporairement ses "investissements de
développement".
 CE QUE LE MARCHE ATTEND :
 - Les prévisions pour 2009
 - Des indications sur les prévisions du groupe en termes de volumes dans les
déchets industriels en 2009 et 2010
 - Des précisions sur le ralentissement programmé des investissements et sur
son impact éventuel en termes d'acquisitions, ainsi que sur les réductions de
coûts.
 (Benjamin Mallet, édité par Jacques Poznanski)