January 22, 2008 / 11:06 AM / 10 years ago

Chocolat - Ventes en hausse pour Lindt et Barry Callebaut

5 MINUTES DE LECTURE

ZURICH, 22 janvier (Reuters) - Les chocolatiers Lindt & Sprüngli (LISP.S) (LISN.S) et Barry Callebaut (BARN.S) se préparent à un exercice délicat en 2008 en raison de la hausse des cours des matières premières, mais misent sur leur positionnement dans le haut de gamme pour poursuivre leur croissance à deux chiffres.

Barry Callebaut a largement dépassé les attentes des analystes au premier trimestre de son exercice 2007/08, augmentant son chiffre d'affaires de 21,9% à 1,419,4 milliard contre une prévision moyenne de 1,341 milliard.

Le premier fabricant mondial de produits à base de cacao et de chocolat continue d'augmenter ses ventes à ses clients industriels, grâce notamment à trois contrats d'approvisionnement signés l'année dernière avec Hershey, Nestlé et Cadbury.

"La croissance dans le secteur à fortes marges Gourmet est également rassurante", souligne Jon Cox, analyste chez Kepler Equities.

Ce sont aussi les marques premimum qui ont tiré les ventes de Lindt & Sprüngli (LISP.S) en 2007, qui boucle son exercice sur une hausse de 13,9% chiffre d'affaires à 2,946 milliards de francs et s'attend à une amélioration de 20 à 40 points de base de sa marge opérationnelle.

Ces bons chiffres n'occultent pas la pression engendrée par la hausse du cours des matières premières, qui reste la principale source de préoccupation des deux groupes pour 2008.

"Je pense que les cours vont se maintenir à un niveau élevé cette année", a déclaré à Reuters le directeur général de Lindt & Sprüngli, Ernst Tanner.

Cependant ils pourront être compensés par les hausses de prix finaux déjà annoncées par le groupe (entre 6 et 10% cette année, ndlr), a-t-il ajouté.

Quant à la récession attendue aux Etats-Unis, le directeur ne pense pas qu'elle aura un impact sur le développement du groupe outre-Altantique, où il vise une croissance à deux chiffres en pourcent.

"Nous sommes en train de créer un segment qui n'existe sur le marché américain, celui des chocolats haut de gamme", a expliqué Tanner.

Barry Moins Optimiste

Mais avec un quart de son chiffre d'affaires réalisé en Amérique du Nord, Lindt & Sprüngli ressentirait certainement les effets d'une récession, tempère René Weber, analyste à la Banque Vontobel.

Barry Callebaut se montre plus réservé sur ses perspectives, soulignant que l'environnement va rester difficile tout au long de l'exercice 2007/08 en raison du prix des matières premières et d'un affaiblissement prévisible de la consommation aux Etats-Unis et en Europe.

"Cela pourrait conduire à une pression accrue sur les prix et les marges", peut-on lire dans son communiqué.

Le groupe confirme néanmoins ses objectifs pour les quatre prochaines années, à savoir en moyenne une croissance annuelle du chiffre d'affaires de 9 à 11%, du bénéfice d'exploitation de 11 à 14% et du bénéfice net de 13 à 16%.

"Cela n'empêche pas une légère déception sur les marges", commente Mario Montagnani, analyste chez Cheuvreux.

L'accueil des marchés est plutôt froid, Barry Callebaut perdant 1,3% et Lindt & Sprüngli (LISN.S) 2% pendant que le marché .SSHI s'effrite de 0,21%.

Les deux titres souffrent également de leur illiquidité dans un contexte boursier particulièrement déprimé, ce qui n'a rien à voir avec les fondamentaux des deux entreprises, notent des courtiers. /FS/PS

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below