LEAD 1 Hermès enregistre une solide croissance organique au T2

mardi 22 juillet 2008 08h46
 

 par Pascale Denis
 PARIS, 22 juillet (Reuters) - Malgré un environnement
économique dégradé, Hermès International (HRMS.PA: Cotation) a fait état
mardi d'une solide croissance interne au deuxième trimestre,
bien qu'en retrait par rapport à celle des trois premiers mois
de l'année, portée par la vigueur de ses ventes dans la
maroquinerie.
 Le groupe de luxe du Faubourg Saint-Honoré a vu ses ventes
progresser de 12,1% au deuxième trimestre à 398,1 millions
d'euros. A taux de change constants, elles ont grimpé de 17,4%
et de 12,7% à changes et périmètre constants, une croissance
légèrement supérieure aux attentes des analystes qui tablaient
généralement sur une progression comprise entre 10,5% et 12%.
 Au premier trimestre, la croissance organique d'Hermès était
ressortie à 14%.
 "Les chiffres confirment l'aspect résilient et défensif du
groupe Hermès, dans un environnement plus diffiicile", a déclaré
une analyste souhaitant garder l'anonymat.
 Les ventes ont une nouvelle fois été portées par la division
phare du groupe, celle des sacs et de la maroquinerie, où elles
ont progressé de 11,4% en données publiées et de 17,1% à taux de
change constants, tandis que la soie et textiles ont vu les
leurs augmenter de 5% (+11,2% à changes constants) et les
vêtements de 4,9% (+12,1% hors impact de change).
 La plus forte progression revient aux parfums (+26,4% et
+28,2% respectivement), tandis que les montres ont poursuivi
leur contre-performance avec une baisse de 14,2% (-10% à chage
constants).
 En Europe, la croissance organique est ressortie à 12,1% au
deuxième trimestre, avec une hausse de 9,7% en France, tandis
qu'en Asie hors Japon, elle a atteint 22,5%.
 Au Japon, marché qui représente 24% du chiffre d'affaires
total du groupe et qui reste difficile pour Hermès, les ventes
sont restées stables au deuxième trimestre.
 Sur le continent américain, elles ont augmenté de 25,3%. 
 Lors de l'assemblée générale d'Hermès, début juin, Patrick
Thomas, gérant de la société, avait déclaré que les ventes du
deuxième trimestre seraient assez conformes à celles du premier.
 Il avait en revanche dit anticiper un ralentissement du taux
de croissance au deuxième semestre, en raison de l'impact des
taux de change et de bases de comparaison moins favorables.
 Au premier trimestre, Hermès avait dit tabler sur une
croissance organique d'environ 10% sur l'ensemble de 2008 et sur
une marge opérationnelle stable. 
 Au deuxième semestre, Hermès prévoit d'ouvrir une quinzaine
de succursales.
 (Pascale Denis)