January 22, 2008 / 9:56 AM / 10 years ago

LEAD 2 Eurocopter - 2008 moins dynamique après le record de 2007

6 MINUTES DE LECTURE

(actualisé avec conférence de presse, plus de détails)

par Matthias Blamont et Tim Hepher

PARIS, 22 janvier (Reuters) - Eurocopter EAD.PA a prévu de livrer 600 hélicoptères en 2008 mais engrangera moins de commandes qu'en 2007, année qualifiée mardi d'"historique" par son P-DG, Lutz Bertling.

Le numéro un mondial des hélicoptères, filiale à 100% du géant européen de l'aéronautique et de la défense EADS, a fait état de commandes 2007 en hausse de 30%, avec 802 hélicoptères vendus, soit un montant total de 6,58 milliards d'euros. Il espère en compter quelque 600 en 2008.

En 2006, 615 commandes avaient été comptabilisées pour 4,9 milliards d'euros.

"2007 a été l'année du siècle, s'est félicité Lutz Bertling, P-DG d'Eurocopter, au cours de la conférence annuelle du groupe, je ne crois pas que la tendance 2008 sera aussi forte."

Le groupe a notamment bénéficié du dynamisme des marchés émergents et de la poursuite de son internationalisation.

"L'exercice passé a été extraordinaire, notamment grâce aux commandes pour le NH90 placées par l'Allemagne, l'Espagne et la Belgique", a-t-il dit.

Les nouvelles commandes pour le futur hélicoptère militaire NH90, destiné au transport de troupes, ont totalisé 95 unités l'an dernier.

Le programme NH90 accuse toutefois un retard conséquent, pénalisé par des problèmes de production. La livraison du premier appareil, à l'intention de la marine italienne, devrait intervenir en 2009, avec un an de retard.

A ce jour, 14 pays ont acheté des NH90, dont la France, l'Allemagne et l'Australie.

"Il y a encore des problèmes sur la version navale (de l'appareil) mais ce programme est de nouveau sur les rails", a souligné Lutz Bertling, avant de préciser qu'il ne s'attendait pas à ce que de nouvelles provisions soient enregistrées dans les comptes du groupe. Le chiffre d'affaires a atteint 4,17 milliards d'euros en 2007 (+9,7%), pour un carnet de commandes de 13,5 milliards, un niveau historiquement élevé.

Les livraisons ont totalisé 488 appareils, civils et militaires confondus.

Le chiffre d'affaires se répartit à 51% pour le civil et le parapublic et à 49% pour le militaire. La part des ventes réalisées à l'international s'élève à 68%.

Les commandes de Tigres, un "marché de niche" selon Lutz Bertling, ont atteint 18 unités.

Alors que le président français Nicolas Sarkozy doit se rendre en Inde à la fin de la semaine, le dirigeant a indiqué que son entreprise était toujours dans la course pour la livraison de 197 hélicoptères militaires, un contrat évalué à quelques 600 millions de dollars.

"Le contrat n'est pas mort, cela est certain. L'Inde met en place un nouvel appel d'offres et nous n'en sommes pas exclu", a-t-il affirmé, sans dire s'il s'attendait à une annonce à l'occasion du déplacement du chef de l'Etat.

La Declinaison Du Plan Vision 2020

Lutz Bertling est revenu sur le plan Vision 2020, le programme stratégique d'EADS destiné à renforcer la compétitivité du groupe et de toutes ses filiales au cours des prochaines années.

"Il faut que nous augmentions la part des services", a insisté le P-DG, faisant écho aux propos de Louis Gallois, président exécutif d'EADS, tenus le 10 janvier dernier à Donauwörth, en Allemagne, sur un site Eurocopter .

En ligne de mire dans les prochaines années: l'augmentation à 30% de la la part de la production d'Eurocopter hors des trois principaux pays au sein desquels il est implanté, l'Espagne, l'Allemagne et la France.

Le groupe veut également compter 30% de collaborateurs non-européens et atteindre une indépendance de 100% vis-à-vis du dollar en délocalisant certaines activités et en demandant aux fournisseurs de facturer leurs services en dollars.

Lutz Bertling a par ailleurs déclaré qu'il ne prévoyait pas de participer à une grosse opération de fusion dans un proche avenir mais que des acquisitions étaient possibles dans les services.

"Encore une fois, j'insiste sur les services", a-t-il expliqué.

Interrogé sur la possibilité d'une récession qui affecterait le marché du transport aérien ? Lutz Bertling a répondu:

"Demandez à un analyste ou à un banquier. Je ne suis qu'un type qui produit des hélicoptères."

L'action EADS EAD.PA recule de 0,50% à 15,82 euros vers 14h00 en Bourse de paris alors que le CAC cède 1,46%. /TH/JMB/MB

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below