LEAD 1 Citigroup/Creusement attendu de la perte en 2008

lundi 21 avril 2008 23h18
 

(rajour de l'émission de $6 milliards, cours de Bourse actualisé)

NEW YORK, 21 avril (Reuters) - Citigroup (C.N: Cotation), la première banque américaine, a perdu une partie significative de sa capacité à dégager des bénéfices, ce qui pourrait la contraindre à réduire, voire à supprimer, son dividende, ou à chercher des capitaux supplémentaires à l'extérieur, estime lundi dans une note à ses clients Meredith Whitney, analyste chez Oppenheimer.

Whitney s'attend désormais à une perte par action de 45 cents, contre une perte de 15 cents prévue précédemment.

Richard Bove, analyste chez Punk Ziegel, anticipe lui une perte par titre de 18 cents en 2008, alors qu'il tablait auparavant sur un bénéfice de 50 cents, et juge qu'il y a dans les résultats du premier trimestre de Citigroup "peu de choses à recommander, virtuellement quelle que soit la perspective d'où on se place".

Le géant américain a fait état vendredi d'une perte trimestrielle de $5,11 milliards et annoncé qu'il allait supprimer 9.000 postes supplémentaires, après plusieurs milliards de dépréciations d'actifs liées aux conséquences de la crise de l'immobilier et du crédit.

Quatre des dix branches d'activités du groupe vont continuer à être déficitaires au cours des trois prochains trimestres, alors que la rentabilité de toutes les activités de Citi devrait décliner, a ajouté Whitney.

Citigroup placera par ailleurs lundi sur le marché pour six milliards de dollars de titres préférentiels perpétuels, a fait savoir International Finance Review, une publication de Thomson Reuters.

Les titres doivent payer un dividende fixe de 8,4% pendant 10 ans puis un taux variable.

Citigroup a réduit son dividende et levé plus de 30 milliards de dollars de fonds propres et son ratio Tier 1 est passé de 7,12% en fin d'année à 7,7%.

Citigroup a clôturé en baisse de 0,32% à 25,03 dollars. /SD/WYE

(Ramya Dilip, version française Stanislas Dembinski)