LEAD 1 Commerzbank - Le bénéfice érodé à cause du subprime

lundi 21 janvier 2008 12h50
 

par John O'Donnell et Patricia Nann

FRANCFORT, 21 janvier (Reuters) - Les dépréciations de valeur des investissements dans le subprime éroderont un peu plus le bénéfice 2007 de la Commerzbank (CBKG.DE: Cotation) mais la banque allemande compte toujours augmenter son dividende.

"Nous avons eu des dépréciations supplémentaire au quatrième trimestre parce que le marché s'est détérioré", a dit le président du directoire désigné Martin Blessing vendredi à Reuters. Ses propos étaient sous embargo jusqu'à lundi.

"Personne ne sait si on en restera là mais on ne peut exclure de nouvelles dépréciations".

La Commerzbank a inscrit 291 millions d'euros de dépréciations sur 1,2 milliard d'euros d'investissements sur le crédit immobilier à risque (subprime) au troisième trimestre. Blessing pense que les dépréciations ne seront pas aussi élevées au quatrième trimestre.

"Nous avons fait des erreurs et devons les assumer; personne ne nous a obligés à investir dans le subprime", a-t-il poursuivi.

"La décision prise à la fin 2006 de ne plus en acheter (de subprimes) était juste. Mais à bien y réfléchir, il aurait fallu s'en retirer tout de suite; nous ne sommes pas allés suffisamment au fond des choses".

"En fin de compte, l'espoir que les choses s'améliorent l'a emporté mais c'était mal connaître ce qui se passait vraiment", a dit l'ancien associé de McKinsey.

Blessing a confirmé l'engagement de verser un dividende plus élevé sur les résultats de 2007 mais il a également souligné que la direction s'attacherait à maîtriser les coûts durant une année qui, estime-t-il, s'annonce difficile pour les banques. L'action Commerzbank, qui était en baisse, a reculé encore un peu plus après les déclarations de Blessing. Elle cédait 5,55% à 19,91 euros à 11h35 GMT.

L'action Commerzbank a perdu plus de 40% durant les derniers six mois, victime des craintes relatives aux engagements de la banque dans le subprime. /WYE

(Version française Wilfrid Exbrayat)