LEAD 4 Roche risque de devoir relever son offre sur Genentech

lundi 21 juillet 2008 20h07
 

LOS ANGELES/ZURICH, 21 juillet (Reuters) - Le laboratoire suisse Roche ROG.VX va sans doute devoir relever son offre s'il veut prendre le contrôle complet de Genentech DNA.N, numéro deux mondial de la biotechonologie, mais les chances d'un succès de l'opération sont intactes, estiment lundi analystes et investisseurs.

Le groupe pharmaceutique bâlois, qui détient déjà 55,9% de la firme américaine depuis 1990, offre 89 dollars par action en espèces, soit un montant total de 43,7 milliards de dollars.

Le prix offert représente une prime de 8,8% par rapport au cours de vendredi, mais il est inférieur à son cours de lundi.

Vers 18H00 GMT, l'action Genentech bondit de 13,03% à 92,42 dollars, le marché voulant croire à un relèvement de l'offre.

"Je pense que le marché veut faire savoir qu'il estime que l'offre ne reflète pas la valeur réelle de Genentech", commente Jay Markowitz, analyste chez T. Rowe Price Associates, qui détient 16,5 millions d'actions de Genentech.

À titre de comparaison, il évoque le rachat en 2006 de l'américain Chiron par Novartis NOVN.VX. Le suisse, qui détenait alors 42% de la société basée à San Diego, avait finalement relevé son offre, les directeurs indépendants de Chiron ayant estimé que la proposition initiale était insuffisante.

Lundi en clôture, Roche a trébuché de 4,79% à 171,00 francs suisses. Les investisseurs s'interrogent sur le coût de l'opération, la plus grosse acquisition que le laboratoire suisse ait jamais réalisée.

Roche, qui prévoit des synergies de 750 à 850 millions de dollars avant impôts, précise que le rachat sera relutif pour son bénéfice par bon de jouissance dès la première année.

La transaction ne nécessitera aucune augmentation de capital et sera financée par des fonds propres et du capital extérieur, mais la direction veut garder une certaine souplesse en préservant une part de ses importantes réserves en liquidités pour d'autres opérations, si des occasions se précisent.   Suite...