Bic ne prévoit pas de céder un de ses métiers - DG (Les Echos)

lundi 21 avril 2008 07h49
 

PARIS, 21 avril (Reuters) - Bic (BICP.PA: Cotation), qui a annoncé la semaine dernière une forte baisse de ses marges au premier trimestre en raison du ralentissement de l'économie américaine, ne prévoit pas de céder une de ses activités, déclare Mario Guevera, directeur général du groupe spécialisé dans les rasoirs et les briquets jetables.

"Nous n'avons pas l'intention de nous séparer d'un de nos métiers", déclare-t-il dans un entretien au quotidien Les Echos.

Il ajoute par ailleurs qu'un changement du tour de table au sein du capital de Bic n'est pas à l'ordre du jour et que la famille Bich entend rester majoritaire.

Le directeur général déclare que Bic reste intéressé par des "projets d'acquisition de sociétés complémentaires, en termes de métier ou d'implantation géographique, pour des chiffres d'affaires de 10 à 50 millions d'euros".

Bic dispose pour ce faire de capitaux propres de 1,2 milliard d'euros, de 165 millions de liquidités et d'une capacité d'emprunt, souligne-t-il.

Bic, qui dispose de 24 usines aujourd'hui, contre 46 en 1997, n'a "pas de projets de fermeture d'usine, sauf un transfert de la fabrication de stylos plume actuellement à Joigny, dont la charge de travail est insuffisante, vers notre usine de Marne-la-Vallée", ajoute-t-il. /JMB

* Plus de détails sur le T1 et sur la réaction en Bourse, cliquer sur [ID:nL17700524] et [ID:nL18605821]

(Jean-Michel Bélot)