January 21, 2008 / 8:58 AM / 10 years ago

LEAD 3 Philips - Le T4 meilleur qu'attendu

5 MINUTES DE LECTURE

(actualisé avec la division téléviseurs, le cours de Bourse)

par Niclas Mika

AMSTERDAM, 21 janvier (Reuters) - Philips Electronics a fait état lundi de résultats trimestriels supérieurs aux attentes, marqués notamment par la bonne tenue de son activité imagerie médicale.

Le groupe néerlandais spécialisé dans l'électronique grand public, l'éclairage et les équipements médicaux s'est dit confiant pour ses objectifs 2008-2010 malgré les perspectives de détérioration de la conjoncture économique mondiale.

"Environ un tiers de nos ventes est réalisé dans des pays émergents, ce qui veut dire que nous avons une espèce de matelas de protection contre les effets d'un retournement dans les marchés plus matures", a déclaré Gérard Kleisterlee, P-DG du groupe, ajoutant que l'Inde et la Chine avaient enregistré une progression de plus de 20% de leurs ventes au quatrième trimestre.

Le titre Philips, qui a gagné jusqu'à 3% environ dans la matinée sur ces résultats, avançait encore de 0,45% à 24,49 euros vers 15h30 GMT, dans un marché par ailleurs déprimé.

Kleisterlee, lors d'une conférence de presse, n'a pas exclu une cession de l'activité de Philips dans les téléviseurs, qui souffre de faibles marges, déclarant que Philips examinerait toutes les "options réalisables". Mais il a ajouté que le groupe s'attachait pour le moment à être plus sélectif dans la gamme des produits qu'il propose.

Philips a publié un bénéfice avant impôt, charges financières et amortissement (Ebita) en hausse de 17% à 865 millions d'euros au quatrième trimestre 2007. Les 13 analystes financiers interrogés par Reuters anticipaient en moyenne un Ebita de 798 millions.

"Avec une croissance des ventes plus forte que prévu et des marges meilleures que prévu, Philips est bien parti pour atteindre ses objectifs à moyen terme", a estimé Marcel Achterberg, analyste chez ING.

Le chiffre d'affaires du groupe a progressé de 4% sur la période, à 8,4 milliard d'euros, un niveau dans le haut de la fourchette des prévisions des analystes. Le groupe versera un dividende de 0,70 par action au titre de l'exercice 2007, contre 0,60 euro il y a un an.

Gains De Parts De Marche

La division médicale du groupe, qui est l'un des trois principaux acteurs mondiaux du marché des équipements hospitaliers, a répondu aux attentes avec un Ebita de 354 millions d'euros, contre 353 millions attendus.

A titre de comparaison, GE Healthcare (GE.N) a fait état vendredi d'un recul de 4% du bénéfice de sa division médicale au quatrième trimestre.

Les prises de commandes de la division ont enregistré une hausse de 10% (à taux de change comparables), un bon tiers de cette progression étant le fait d'importants contrats à long terme.

"Les prises de commandes ont connu une bonne évolution. Cela devrait être un facteur d'amélioration des choses dans cette division en 2008", a noté Victor Bareno, analyste chez SNS Securities.

Pierre-Jean Sivignon, directeur financier de Philips, a souligné lors d'une conférence téléphonique que la division médicale avait gagné des parts de marché aussi bien aux Etats-Unis qu'ailleurs dans le monde.

Philips avait annoncé en octobre dernier que sa division médicale - touchée de plein fouet par une baisse de la demande pour des équipements d'imagerie médicale aux Etats-Unis suite à des coupes budgétaires - n'atteindrait pas ses objectifs annuels.

Le groupe a dit être en bonne voie pour atteindre les objectifs fixés pour la période 2008-2010, soit une croissance annuelle du chiffre d'affaires à périmètre comparable d'au moins 6% et des marges d'Ebita supérieures à 10% pour les activités existantes.

Dans sa division électronique grand public - qui a représenté en 2007 37% de son chiffre d'affaires mais seulement 17% de son Ebita - Philips a dit qu'il prendrait des mesures pour améliorer la rentabilité, jugée insatisfaisante, de son activité téléviseurs.

Le directeur financier du groupe a annoncé une accélération d'un programme de rachat d'actions représentant cinq milliards d'euros en vue de la finaliser d'ici la fin 2008. Il a ajouté que cela pourrait se traduire par un endettement net pour le groupe dès la fin du mois d'avril. /MA/BVO/DR

Version française Marc Angrand et Benoît Van Overstraeten

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below