LEAD 1 Foncière des Régions-Bonne année 2007, prudence sur 2008

jeudi 21 février 2008 10h44
 

 PARIS, 21 février (Reuters) - Foncière des Régions (FDR.PA: Cotation)
a presque doublé son patrimoine en 2007 et vu son cash flow et
son actif net réévalué (ANR) progresser fortement l'an dernier.
 Le foncière, qui a acquis début 2007 l'italien Beni Stabili
dont elle détient 68% du capital, a publié un cash-flow
récurrent par action en hausse de 8,7% à 7,5 euros et un actif
ANR (droit inclus) en hausse de 33% à 123,60 euros/action sur
l'exercice.
 Ses loyers ont progressé de 52% à 587,9 millions d'euros et
son résultat net a progressé de 38% à 792,7 millions en 2007.
 FDR propose de porter son dividende net de 4,7 à 5,30 euros
et annonce son intention d'augmenter progressivement son taux de
distribution dans les années à venir jusqu'à 80% du cash-flow,
contre 71% au titre de l'année 2007 et 65% au titre de 2006.
 "En 2007 nous n'avons pas été du tout touchés (par la crise
du 'subprime')", a déclaré jeudi le directeur général Christophe
Kullman lors d'une présentation des résultats à la presse.
 Mais pour 2008, dans un contexte de crise financière et de
retournement des marchés immobiliers, la foncière ne prévoit
qu'une "légère progression de son cash flow par action", avec
toutefois une "progression plus sensible à compter de 2009".
"Pour 2008, c'est plus difficile à dire. Il y a une
raréfaction des transactions immobilières et un début de
remontée des taux de capitalisation (baisse des prix)."
 En conséquence, le groupe prévoit un plan de cession d'un
milliard d'euros d'actifs en France et en Italie afin de réduire
son effet de levier, de 57% à 50-52% au cours de l'année.
 Cependant, les premières discussions en vue de cessions
d'actifs, entamées début 2008, "confortent toujours la valeur de
nos expertises" en France comme en Italie, a-t-il précisé.
 "Il y a beaucoup d'argent qui cherche à s'investir" malgré
la quasi-disparition des investisseurs à fort effet de levier.
 "Les compagnies d'assurance-vie et des investisseurs plus
exotiques sont prêts à acheter, avec cependant moins de
compétition que ce qu'on avait connu début 2007", a-t-il noté.
 Christophe Kullman a ajouté que l'activité locative restait
bonne, tout en soulignant que si l'environnement économique
continuait de se dégrader, les loyers finiraient par en souffir.
 La société se prépare à une année de consolidation après une
croissance externe à marche forcée au cours de dernières années.
 "Nous avons vécu des années de croissance importante.
Aujourd'hui, c'est la consolidation en France et en Italie."
 Le patrimoine de Foncière des Régions est de 11,2 milliards
d'euros en part du groupe et de 18 milliards en consolidé./JIR
 (Juliette Rouillon)