LEAD 2 Schneider - Le CA du T1 déçoit, objectifs confirmés

lundi 21 avril 2008 10h24
 

 par Cyril Altmeyer
 PARIS, 21 avril (Reuters) - Schneider Electric (SCHN.PA: Cotation)
chute en Bourse lundi après avoir annoncé une croissance
organique de 9,5% au premier trimestre, inférieure aux attentes,
et dit prévoir un ralentissement au second semestre.
 L'action perd 5,20% à 81,26 euros vers 10h10, sous le coup
de plusieurs abaissements de recommandations, portant son recul
depuis le début de l'année à près de 15%.
 "Le groupe a su modifier favorablement son profil de risque
mais n´en reste pas moins cyclique et il devrait pâtir à partir
du second (semestre 2008) de la dégradation de la conjoncture",
estime Oddo Securities, qui a abaissé sa recommandation
d'accumuler à alléger.
 Le numéro un français de la construction électrique et des
automatismes a confirmé viser pour 2008 une croissance organique
de ses ventes comprise entre 6% et 8% et une marge d'Ebita de
15%, alors que certains analystes espéraient un relèvement.
 Le groupe a souligné que la décélération des marchés
résidentiels avait limité sa croissance organique à 6,7% en
Amérique du Nord et à 7,1% en Europe, où l'Espagne et le
Royaume-Uni sont les plus touchés.
 "Nous nous attendons à un ralentissement du marché de la
construction dans le courant de l'année, mais il ne se traduit
pas encore dans nos chiffres", a déclaré le président du
directoire Jean-Pascal Tricoire lors d'une conférence
téléphonique.
 "La plus grande crainte que nous avons n'est pas pour 2008,
mais pour 2009, puisque nous anticipons un ralentissement de la
croissance des marchés de la construction l'année prochaine",
observe dans une note Société générale, qui a ramené sa
recommandation d'acheter à conserver.
 Schneider a enregistré au premier trimestre un chiffre
d'affaires de 4.311 millions d'euros, soit une croissance
organique de 11,0% hors impact de la baisse du nombre de jours
ouvrés comparé à la période correspondant de 2007.
 Jean-Pascal Tricoire a précisé que la croissance des entrées
de commandes du groupe sur les trois premiers mois de l'année
avait été supérieure à ce rythme.
 
 SOLIDE CROISSANCE EN CHINE ET AU MOYEN-ORIENT
 Schneider a réalisé ses plus forts taux de croissance
organique en Asie-Pacifique (+13,6%) et dans le reste du monde
(+22,9%), porté par des rythmes d'environ 30% en Chine et au
Moyen-Orient.
 La division de distribution électrique, qui assure plus de
la moitié du chiffre d'affaires du groupe, a réalisé une
croissance organique de 9,8%, contre 8,0% pour le pôle
automatismes et contrôle.
 La nouvelle entité baptisée "Energie Sécurisée", nourrie
notamment de l'américain American Power Construction (APC)
acquis pour 6,1 milliards de dollars, a quant à elle enregistré
une croissance organique de 11,6%.
 Jean-Pascal Tricoire a confirmé l'objectif 2009 d'une
croissance organique annuelle moyenne à deux chiffres pour cette
activité.
 Les acquisitions - parmi lesquelles celle de société de
vidéosurveillance Pelco pour 1,54 milliard de dollars - ont
apporté au total une contribution nette de 269 millions d'euros
au premier trimestre.
 Le groupe, qui tient cet après-midi son assemblée générale
annuelle, avait annoncé en février le versement d'un dividende
de 3,30 euros par action au titre de l'exercice écoulé (+10%).
/CA