2 juin 2009 / 10:20 / dans 8 ans

LEAD 1 Ryanair - Première perte annuelle depuis 20 ans

* L‘action baisse sur des perspectives jugées décevantes

* Baisse des prix et augmentation de la flotte en perspective

par Andras Gergely

DUBLIN, 2 juin (Reuters) - La compagnie à bas coûts Ryanair (RYA.I) a publié mardi un perte nette de 169 millions d‘euros au titre de 2008-2009, son premier exercice dans le rouge depuis 20 ans et livré des perspectives jugées décevantes.

Le déficit du transporteur irlandais est dû à la dépréciation de sa participation de près de 30% dans sa compatriote Aer Lingus AERL.I, qui s‘est traduite par une charge de 222,5 millions d‘euros, et à une autre charge de 51,6 millions liée à la dépréciation accélérée d‘avions.

Ryanair a tenté sans succès de prendre le contrôle d‘Aer Lingus dont l‘Etat irlandais détient encore 25%.

Avant ces éléments exceptionnels, Ryanair affiche un bénéfice net annuel de 105 millions d‘euros, en baisse de 78%, mais près de trois fois supérieur aux attentes. Les 13 analystes interrogés par Reuters Estimates attendaient en moyenne à 35,7 millions d‘euros.

Pour l‘exercice 2009-2010, le transporteur dit s‘attendre à un résultat de 200 à 300 millions, ce qui est inférieur aux attentes du marché.

“Dans ce contexte de récession, nous avons l‘intention de continuer à offrir au consommateur européen (..) les meilleurs prix tout comme Aldi, Lidl, Ikea et McDonald’s (MCD.N) dans leurs secteur respectifs”, a déclaré le directeur général du groupe Michael O‘Leary dans un communiqué.

A l‘inverse, British Airways BAY.L a fait savoir que les conditions difficiles rendaient impossible de donner une prévision et que le groupe était dans un contexte de “lutte pour sa survie”.

100 MILLIONS DE MOINS

En Bourse, Ryanair perdait plus de 3% en fin de matinée, à 3,5 euros.

“Les chiffres de l‘exercice qui vient de se terminer sont certes supérieurs aux attentes du marché, mais l‘objectif donné pour mars 2010 semble être inférieur à ce que les analystes avaient anticipé”, commente un trader basé à Dublin.

“En fait, nous attendions un bénéfice net proche de 300 millions d‘euros et maintenant O‘Leary nous guide quelque part entre 200 et 300, ce qui fait 100 millions de différence”, ajoute-t-il.

En 2008-2009, Ryanair a accru le nombre des passagers transportés de 15% à 58,5 millions. La compagnie veut porter ce chiffre à 67 millions grâce à une réduction de ses tarifs de 15% à 20%.

“Tous nos grands concurrents ont fait état de réductions importantes de capacité et de trafic”, a déclaré Michael O‘Leary. “Ryanair va continuer à abaisser ses tarifs pour stimuler la croissance du trafic, maintenir un taux d‘occupation important et gagner du trafic sur les courtes distances sur nos concurrents à prix élevés.”

Il a ajouté que Ryanair avait engagé des discussions avec Airbus EAD.PA et Boeing (BA.N) en vue de nouvelles commandes d‘avions pour poursuivre le développement de sa flotte.

La compagnie prévoit de porter sa flotte de 188 à 202 appareils cet été, à 244 l’été suivant et à 303 d‘ici 2012, a-t-il expliqué. Les discussions avec Airbus et Boeing visent à assurer le développement de la flotte au-delà de 303 appareils.

“La demande est là, l‘activité est là, il suffit d‘obtenir un bon prix de nos fournisseurs”, a déclaré Michael O‘Leary dans un entretien à Reuters. “Nous pensons que c‘est le bon moment pour acheter parce que d‘autres compagnies annulent des commandes ou ne passent pas de commande du tout.”

Ryanair reste intéressé par Aer Lingus, précisent ses dirigeants, mais une troisième offre est a priori exclue dans l‘immédiat après l’échec des deux premières.

La compagnie étudie aussi “sérieusement” le dossier Lufthansa (LHAG.DE) mais n‘envisage pas une offre dans un avenir prévisible, a dit O‘Leary.

“Ryanair a l‘un des meilleurs bilans du secteur et a de loin la base de coûts la plus faible. Elle devrait encore baisser de 20%, carburant compris, en 2010”, estime Stephen Furlong, analyste chez Davy. “Ryanair sera le grand gagnant de cette récession.”

Avec Carmel Crimmins, version française Marc Angrand et Danielle Rouquié

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below