June 20, 2008 / 3:44 PM / 9 years ago

LEAD 2 Valeo-L'AG valide l'arrivée d'un administrateur de Pardus

6 MINUTES DE LECTURE

(Actualisé avec nouvelles déclarations)

par Matthias Blamont

PARIS, 20 juin (Reuters) - L'assemblée générale des actionnaires de Valeo (VLOF.PA) s'est déroulée dans un climat apaisé vendredi et a vu l'élection d'un associé du fonds d'investissement Pardus au conseil d'administration.

Les actionnaires de l'équipementier automobile se sont exprimés en faveur de la nomination de Behdad Alizadeh à 98,94% des voix, entérinant une proposition présentée par la direction.

"Le fonds Pardus est un actionnaire qui s'inscrit dans la durée", avait déclaré Thierry Morin, P-DG de Valeo, quelques minutes avant le scrutin.

"En fonction des garanties qu'il nous a présentées et qui limitent les conflits d'intérêt, nous avons accepté de lui proposer un siège d'administrateur".

Principal actionnaire de Valeo à hauteur de 19,7%, Pardus - également présent au capital de l'équipementier américain Visteon (VC.N) -, avait initialement souhaité être représenté par huit administrateurs et demandé à l'entreprise d'engager une revue stratégique, notamment en étudiant la possibilité d'un rapprochement avec Visteon, des exigences inacceptables pour Thierry Morin et qui allaient générer plusieurs mois de tensions.

Fin mai, Pardus est parvenu à un accord avec Valeo et s'est engagé à ne pas augmenter sa participation dans la société au-delà de 20% du capital et des droits de vote.

Le fonds pourra acquérir des droits de vote double mais s'est engagé à ne pas utiliser plus de 20% des droits de vote lors des assemblées générales. Dans certaines hypothèses de cession de ses titres par Pardus, Valeo disposera d'un droit de première offre ou de préemption.

En outre, Pardus a garanti que son représentant ne voterait ni ne participerait aux débats du conseil dès lors que les relations entre Valeo et Visteon seraient abordées.

Patrick Faure, représentant du fonds Pardus lors de l'assemblée générale de vendredi, a déclaré que ses équipes chercheraient à collaborer "dans un esprit ouvert avec la direction."

"Il y a eu des tensions par le passé entre Valeo et Pardus car nos analyses n'étaient pas toujours les mêmes. Nous proposons d'oublier le passé et de mettre toutes nos forces ensemble pour améliorer les résultats et le cours de l'action, dans l'intérêt de tous les actionnaires", a-t-il dit.

Les difficultés de Valeo avec ses actionnaires ne sont toutefois peut-être pas terminées.

Guy Wyser-Pratte, le dirigeant d'un fonds d'investissement new-yorkais propriétaire d'une participation de 1,6%, conteste la stratégie de Thierry Morin.

Dans une déclaration au quotidien Les Echos, il affirme que "ces derniers temps, la direction de Valeo n'a rien fait" et qu'"elle n'a pas profité des opportunités pour vendre des pôles d'activités déficitaires."

Guy Wyser-Pratt ajoute : "les actionnaires sont très mécontents. J'ai donc l'intention de m'allier à certains d'entre eux pour mettre la pression sur Thierry Morin [ID:nL202502]."

Karim Samii, président de Pardus, a indiqué à l'issue de l'assemblée devant la presse que Pardus n'agissait pas de concert avec Guy Wyser-Pratt : "je connais Guy et nous ferons en sorte qu'il soit entendu comme tous les autres actionnaires. Mais il n'y a ni accord ni arrangement entre nous et lui", a-t-il fait valoir.

Confiant

Valeo a par ailleurs confirmé viser une marge opérationnelle de 6% en 2010 et promis que ses résultats allaient progresser cette année, grâce à ses initiatives de compression de coûts et à ses efforts d'innovation.

"Dans un contexte difficile pour l'automobile, nous estimons avoir mis en place une stratégie payante, a commenté Thierry Morin, les résultats 2007 et ceux du premier trimestre 2008 le prouvent."

En 2007, la marge opérationnelle du groupe s'est établie à 3,3%. Au premier trimestre, elle a atteint 3,6%, niveau supérieur aux attentes des analystes.

"Nous ne prévoyons pas de détente sur les prix des matières premières ni sur les prix de l'acier mais nous avons des leviers susceptibles d'améliorer les marges de Valeo", a renchéri Thierry Morin.

Le dirigeant, dont le groupe s'est fait une spécialité des "systèmes" automobiles - plus rémunérateurs que les pièces - a cité la croissance des ventes des produits innovants comme le "stop and start" et le "park4U" et l'expansion géographique, notamment en Russie où Valeo collabore avec Renault (RENA.PA) et son partenaire AvtoVaz (AVAZ.MM).

"Nous nous sommes fixé de réaliser un chiffre d'affaires de 500 millions d'euros en 2013 en Russie, c'est un marché incontournable, a assuré Thierry Morin, nous poursuivons également notre offensive au sein des pays asiatiques."

Le titre Valeo a clôturé vendredi en hausse de 0,46% à 21,77 euros à la Bourse de Paris après un plus haut du jour à 22,75. Depuis le début de l'année, il a perdu 22,8%, moins que l'indice sectoriel de l'automobile qui recule de 25,7%. /MB

Édité par Jacques Poznanski

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below