Calyon - Marc Litzer explique pourquoi il a démissionné

mardi 20 mai 2008 08h06
 

PARIS, 20 mai (Reuters) - Marc Litzler, dont la démission de la direction générale de Calyon a été annoncé la semaine passée, explique qu'elle était la conséquence d'une décision personnelle et non pas de tensions entre Crédit agricole SA (CAGR.PA: Cotation) et son actionnaire majoritaire, les caisses régionales du groupe.

"C'est effectivement moi qui ai décidé de démissionner", dit-il dans une interview publiée mardi par Le Figaro.

"Je l'ai fait à l'occasion des résultats trimestriels pour trois raisons : parce que des dépréciations d'actifs supplémentaires ont été constatées chez Calyon ; parce que cela a un impact significatif sur les comptes du groupe ; et enfin pour donner, en prenant mes responsabilités, les meilleures chances à l'augmentation de capital que lance Crédit agricole SA".

Le véhicule coté de la banque verte a annoncé son intention de lancer une augmentation de capital de 5,9 milliards d'euros en même temps qu'il publiait des comptes du premier trimestre une nouvelle fois impactés par la crise des marchés du crédit.

Calyon, la filiale de banque de financement et d'investissement du groupe, a ainsi accumulé 2,7 milliards d'euros de pertes sur les deux derniers trimestres en raison de dépréciations d'actifs et de provisions spécifiques.

Marc Litzler reconnaît que le métier produits structurés de crédit, à l'origine de ces dépréciations, "a pris un poids proportionnellement trop important" dans le portefeuille d'activités de la banque.

Ancien de la Société générale, spécialiste des activités de marché, Marc Litzler avait rejoint Calyon en 2002 et a été promu à sa direction générale en octobre dernier.

"Depuis ma prise de fonction, le 1er octobre, j'ai consacré toute mon énergie à gérer les effets de la crise du subprime. Celle-ci s'est encore durcie début 2008, nous amenant à envisager pour Calyon des réductions de coûts et à réexaminer le portefeuille d'activités. Il est logique qu'une nouvelle stratégie soit confiée à un nouveau directeur général", dit-il.

Il ajoute qu'il demeure salarié de Calyon "pour aider la transition et pour continuer de présider Newedge", la nouvelle coentreprise spécialisée dans le courtage de produits dérivés créée avec la Société générale. /YLG

(Yann Le Guernigou)