20 décembre 2007 / 14:39 / il y a 10 ans

LEAD 3 Bear Stearns - Perte trimestrielle plus lourde que prévu

(Actualisé avec l'abaissement de la note crédit de Moody's et le cours de clôture de Bear Stearns)

NEW YORK, 20 décembre (Reuters) - La cinquième banque américaine d'investissement Bear Stearns BSC.N a publié jeudi la première perte trimestrielle de son histoire, après d'importantes dépréciations d'actifs liées à la crise du "subprime".

* RESULTATS: Bear Stearns a fait état d'une perte nette de 854 millions de dollars, soit 6,90 dollars par titre, incluant les éléments exceptionnels, pour le quatrième trimestre de son exercice clos le 30 novembre, contre un bénéfice de 563 millions, soit quatre dollars par action, un an plus tôt.

Le consensus des analystes portait sur une perte de 1,80 dollar par action, selon Reuters Estimates.

Le produit net bancaire trimestriel a été négatif de 379 millions de dollars.

* DEPRECIATIONS: La banque a provisionné pour le trimestre au 30 novembre 1,9 milliard de dollars pour dépréciation d'actifs, en relation avec la crise des prêts immobiliers à risque. Ce chiffre dépasse l'estimation de 1,2 milliard de dollars fournie en novembre par le groupe.

* EXPOSITION AU SUBPRIME: L'exposition de Bear Stearns au subprime ressortait à 500 millions de dollars environ à la fin du mois de novembre, a déclaré son directeur financier.

Sam Molinaro a également indiqué que le montant des actifs titrisés de Bear Stearns était de 46 milliards de dollars à la fin novembre.

La banque a démonté tous les CDO à l'origine d'un milliard de dollars environ de dépréciations au quatrième trimestre, a-t-il précisé. "Toutes les positions d'entreposage de CDO ont été démontées et les collatéraux ont été vendus ou couverts", a-t-il dit, ajoutant que le marché des emprunts par effet de levier restait difficile.

Molinaro a précisé qu'environ 7% des actifs de la banque étaient de niveau trois et que la part de ces actifs difficiles à vendre devrait progresser "d'approximativement sept milliards de dollars, comparé aux niveaux du 31 août", vu "le manque de liquidité du marché pour de nombreux instruments".

* PREVISIONS: La banque table pour 2008 sur un produit net bancaire supérieur à celui de 2007 mais probablement inférieur à celui de 2006, année particulièrement faste, a précisé Molinaro.

* PRIMES: Le groupe, pénalisé par de mauvais résultats et par l'effondrement de deux fonds d'investissement l'été dernier, a décidé que ses haut responsables ne toucheraient pas de bonus.

* COMMENTAIRE: Le PDG de Bear Stearns, Jimmy Cayne, critiqué dans la presse, à l'époque de la chute des fonds, pour ses parties de bridge et de golf, a jugé les résultats publiés "inacceptables".

* MOODY'S: L'agence a annoncé avoir abaissé d'un cran sa note de la dette de Bear Stearns à "A2", sixième meilleure note de la catégorie investissement de Moody's, contre "A1" jusqu'à présent. L'agence de notation a ajouté que sa perspective était stable, ce qui laisse entendre qu'un nouveau déclassement de la dette n'est pas envisagé sur les douze à 18 prochains mois.

* CITIC: L'alliance de Bear Stearns avec le courtier chinois Citic Securities devrait être bouclée au premier semestre 2008, a déclaré Molinaro.

* COURS DE BOURSE: Le titre Bear Stearns a rebondi en cours de séance, clôturant sur un gain de 0,91% à 91,42 dollars après avoir touché en journée un plus bas de 52 semaines. /SD/LL/GG

Tim McLaughlin, version française Stanislas Dembinski

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below