LEAD1 Air France-Pas de croissance rentable avant 2011-12-Presse

mercredi 1 juillet 2009 21h49
 

PARIS, 1er juillet (Reuters) - Air France-KLM ne prévoit pas de renouer avec une croissance rentable avant 2011-2012, lit-on dans le quotidien la Tribune à paraître jeudi, qui cite des sources internes à la compagnie aérienne franco-néerlandaise.

"Air France-KLM ne constate aucune amélioration de sa situation économique. Au contraire. Les trafics passagers et de fret continuent de chuter. Les recettes encore plus", souligne le quotidien.

Alors que le chiffre d'affaires du groupe avait baissé de 12,1% au quatrième trimestre de l'exercice 2008-2009, clos fin mars, "les pertes de recettes risquent même de s'amplifier sur le premier trimestre de l'exercice 2009-2010", ajoute-t-il en citant les mêmes sources, précisant que la baisse de l'activité avoisine 20% depuis avril.

Une porte-parole d'Air France-KLM s'est refusé à tout commentaire sur ces informations.

"Les comptes du groupe Air France-KLM ne sont pas arrêtés avant la fin du mois, nous ne faisons donc pas de commentaire", a-t-elle déclaré. Le groupe publie ses résultats du 1er trimestre 2009-2010 le 30 juillet.

Selon La Tribune, qui évoque des "sources concordantes", le chiffre d'affaires de mai, non communiqué lors du conseil d'administration du 17 juin, fait état d'une baisse de 18% pour l'activité passagers et entre 35% et 38% pour le fret (hors filiale Martinair).

"Les prévisions internes qui anticipaient de réaliser pour l'exercice en cours une perte d'exploitation du même ordre que celle de l'an dernier (- 129 millions d'euros), seraient remises en cause, ajoute le quotidien.

"Tout au plus est-il désormais certain que l'exercice 2009-2010 sera encore marqué par la crise et que même si une reprise économique s'amorçait début 2010, il faudrait attendre au moins l'exercice 2011-2012 pour observer une situation de croissance rentable", précise La tribune, qui cite un document interne.

Selon le quotidien, Air France a présenté hier aux syndicats un durcissement de son plan de baisse de capacités.   Suite...