March 18, 2008 / 10:49 AM / 9 years ago

LEAD 1 TUI optimiste pour 2008 après son retour à la rentabilité

4 MINUTES DE LECTURE

HANOVRE, Allemagne, 18 mars (Reuters) - Le groupe allemand TUI (TUIGn.DE), qui s'apprête à séparer ses activités de tourisme de celles de transport maritime, a affiché mardi son optimisme pour 2008, disant vouloir améliorer sa rentabilité en dépit du ralentissement de la croissance mondiale.

Previsions

TUI, qui possède le groupe de transport de conteneurs Hapag-Lloyd 51% du tour-opérateur TUI Travel TT.L, prévoit pour cette année une hausse d'environ quatre milliards d'euros de son chiffre d'affaires, à environ 26 milliards.

Son chiffre d'affaires dans le tourisme devrait atteindre quelque 19 milliards d'euros et le groupe note que les réservations restent soutenues.

Dans le transport maritime, le C.A. devrait atteindre jusqu'à sept milliards d'euros, grâce principalement à la croissance des activités chinoises et à l'augmentation des prix, en dépit des risques que génèrent la crise du crédit.

"L'effet de la crise des subprime sur l'évolution du commerce mondial ne peut pas être pleinement mesuré et crée donc un élément de risque", reconnaît le groupe.

La division de transport maritime est en outre dépendante de l'évolution du dollar, qui a pesé sur son chiffre d'affaires l'an dernier.

Strategie

Le président du directoire, Michael Frenzel, a cédé aux pressions de certains actionnaires en annonçant lundi qu'il étudierait la possibilite d'une cession, d'une scission ou d'une fusion d'Hapag-Lloyd.

Mardi, il a précisé n'avoir pour l'instant reçu aucune offre d'achat de la division conteneurs mais il a dit prévoir de boucler la séparation cette année.

Il a ajouté que le groupe était disposé à étudier des offres de rachat de sa filiale à Singapour NOL, mais qu'aucune discussion n'avait été engagée sur ce dossier.

Il a précisé que la séparation entre Hapag-Lloyd et le reste du groupe visait à réduire nettement l'endettement.

Il s'est dit parallèlement désireux d'investir dans le tourisme hors d'Europe, notamment en Russie, en Chine et en Inde.

En Russie, le groupe étudie une possible coopération avec l'homme d'affaire Alexeï Mordachov, qui détient déjà 5% de son capital et pourrait monter à au moins 10% selon certains articles de presse récents.

Resultats

TUI, qui avait subi en 2006 une perte de 890,3 millions d'euros, a publié au titre de 2007 un bénéfice après minoritaires de 175,1 millions d'euros.

"2007 a été pour nous une bonne année. Nous étions en situation de croître et nous sommes revenus en terrain bénéficiaire, avec un bond des résultats", déclare dans un communiqué le président du directoire, Michael Frenzel.

Il a ajouté que les résultats 2008 devraient permettre de verser un dividende au titre de l'exercice en cours.

Bourse

L'action TUI cède 1,4% à 16,91 euros vers 10h40 GMT alors que l'indice Dax .GDAXI gagne 1,8%. /MA

Eva Kühnen, version française Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below