LEAD 1 GDF Suez-Les prix de l'énergie ont dopé les comptes au S1

lundi 1 septembre 2008 08h12
 

PARIS, 1er septembre (Reuters) - GDF Suez GSZ.PA publie lundi des premiers résultats supérieurs aux attentes, ayant bénéficié au premier semestre de la hausse des prix du pétrole et de l'électricité et de conditions climatiques "favorables" en Europe.

Dans un communiqué, le nouveau géant de l'énergie, né du rapprochement fin juillet de Gaz de France et de Suez, a confirmé en outre ses objectifs tant financiers qu'en termes de distribution à ses actionnaires.

Sur ce dernier point, il a annoncé le versement, le 27 novembre, d'un acompte sur dividende 2008 de 0,80 euro par action et indiqué son intention de procéder l'an prochain, en même temps que la mise en paiement du solde du dividende 2008, à une distribution exceptionnelle de 0,80 euro par action.

En données pro forma, le bénéfice net des six premiers mois du groupe s'est élevé à 3,38 milliards d'euros, soit 14% de plus qu'il n'aurait été en 2007 si les deux groupes avaient déjà fusionné. Cinq analystes interrogés par Thomson Reuters anticipaient en moyenne un résultat net de 3,2 milliards.

L'Ebitda a progressé de 20%, à 8,1 milliards d'euros (7,6 milliards attendu), et le chiffre d'affaires de 17%, à 43,1 milliards.

Dans un communiqué, GDF Suez souligne que ses comptes ont bénéficié notamment de l'augmentation des ventes d'énergie en Europe ainsi que d'"excellents résultats" de Tractebel Energia, au Brésil, et de Distrigaz.

Il réitère sa prévision d'un Ebitda pro forma en croissance de plus de 10% cette année, avec pour objectif de le porter à 17 milliards d'euros en 2010.

Outre la progression de son activité, le groupe mise sur des synergies opérationnelles qui devraient atteindre 1 milliard d'euros en année pleine à l'horizon 2013 et mettra en oeuvre un programme d'investissements industriels de 30 milliards d'euros sur la période 2008-2010.

Pour le dividende, il entend toujours distribuer aux actionnaires plus de 50% de son bénéfice net annuel et vise une croissance de 10% à 15% par an en moyenne.   Suite...