18 juin 2008 / 08:12 / dans 9 ans

LEAD 1 H&M-Dollar et météo ont dopé les résultats du T2, de mai

par Simon Johnson et Veronica Ek

STOCKHOLM, 18 juin (Reuters) - Hennes & Mauritz (H&M) (HMb.ST) a publié mercredi un bénéfice imposable du deuxième trimestre et un chiffre d‘affaires de mai qui ont battu les prévisions, grâce à un dollar faible et à un mois de mai ensoleillé, ce qui a pour effet de faire monter l‘action.

La troisième chaîne de confection mondiale par le chiffre d‘affaires, fondée en Suède en 1947, a dégagé un bénéfice imposable de 5,43 milliards de couronnes suédoises (582 millions d‘euros) contre 5,13 milliards il y a un an et une estimation moyenne des analystes interrogés par Reuters de 5,25 milliards.

La marge brute ressort à 62,9% contre 61,6% attendu par les analystes.

“Un dollar qui est resté constamment faible a réduit les coûts d‘achat, ce qui a eu un effet positif sur la marge brute”, explique H&M dans un communiqué. “Cela a été en partie compensé par un degré de réduction des prix un peu plus élevé et une croissance des coûts de transport”.

Le chiffre d‘affaires a représenté 21,6 milliards de couronnes, ce qui est conforme au consensus. Un mois de mai chaud a compensé un mois d‘avril anormalement froid.

“C‘est vraiment bon même si les anticipations étaient plutôt modestes avant la publication”, commente l‘analyste Mats Hyttinge, de Glitnir. “Les ventes de mai ont été bonnes et ce qui est le plus intéressant c‘est que la marge brute reste solide, ce qui atteste du fait que les ristournes (sur la confection) n‘ont, quoi qu‘il en soit, jamais été fortes”.

Pour le seul mois de mai, les ventes ont progressé de 25% (+14% à périmètre comparable) alors que le marché attendait une augmentation de 20,2% (+9,2%).

Le mois de mai compense des mois de mars et d‘avril en demi-teinte, ce qui s‘expliquait, dit H&M, par un temps froid.

“Les chiffres sont meilleurs que prévu, surtout la marge brute et le fait qu‘ils jugent le niveau et la composition des stocks au point, après un printemps qui vraiment n‘a pas brillé”, dit un analyste, sous le couvert de l‘anonymat. “Les ventes de mai ont également dépassé les prévisions, ce qui appuie l‘idée que la faiblesse des ventes au printemps était due au temps et non pas à des dépenses de consommation faibles”.

H&M a expliqué par ailleurs que des effets de calendrier avaient ajouté trois à quatre points de pourcentage aux ventes de mai et qu‘un nombre de jours ouvrés en baisse en juin aurait sans doute un effet négatif sur les ventes d‘une ampleur comparable.

Le concurrent espagnol Inditex (ITX.MC), propriétaire de la chaîne Zara et premier distributeur de confection européen, a publié la semaine dernière un bénéfice net en hausse de 10% au premier trimestre et une hausse de 9% des ventes. Là encore, une météo anormalement froide en avril à travers l‘Europe a joué son rôle.

Inditex se traite à 13,4 fois environ le BPA estimé pour 2008 contre 17 fois pour H&M, avant parution des résultats. L‘action H&M gagne 6,09% à 339,50 couronnes à 8h07 GMT. /BVO/WYE

Version française Benoit Van Overstraeten et Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below