LEAD 2 Latécoère - Investissements et embauches pour grandir

lundi 17 mars 2008 13h15
 

 (actualisé avec cours de Bourse §3, conférence de presse et
plus de détails)
 par Matthias Blamont et Tim Hepher
 PARIS, 17 mars (Reuters) - Aviation Latécoère (LAEP.PA: Cotation) a
annoncé lundi de nouveaux investissements et de nouvelles
embauches pour faire face au triplement attendu de son chiffre
d'affaires d'ici 2010 grâce à l'intégration de deux usines
d'Airbus.
 L'équipementier aéronautique basé à Toulouse a également
fait état d'un bénéfice net en repli de 6,3% à 18 millions
d'euros et d'un bénéfice d'exploitation en hausse de 12,7% à
39,1 millions d'euros au titre de 2007. En dépit de la baisse du
dollar, la marge opérationnelle reste stable à 8% (tableau
détaillé des résultats [ID:nL17134913]).
 Vers 13h00, l'action Latécoère recule de 1,67% à 15,3 euros
à la Bourse de Paris, dans un marché en baisse de 2,77% .FCHI.
 Au cours d'une conférence de presse, le directeur financier,
Jean-Jacques Pignères, a indiqué que le taux d'exposition au
billet vert avait atteint 40% l'an dernier et qu'il devrait
rester stable sur l'exercice en cours. L'entreprise ne dispose
toutefois de couvertures de changes que jusqu'à la fin du
premier semestre.
 Pour 2008, le spécialiste des aérostructures et des systèmes
embarqués a répété anticiper une croissance de ses ventes
d'environ 10% à périmètre constant.
 
 NOUVELLE ENVERGURE
 L'avenir de Latécoère se jouera surtout sur les trois
prochaines années, période au cours de laquelle la société va
devoir faire face à une forte croissance de son activité et de
ses effectifs.
 Le 19 décembre, l'entreprise a été sélectionnée pour le
rachat de deux sites d'Airbus, à Méaulte (Somme) et Saint
Nazaire (Loire Atlantique), dans le cadre du plan de
restructuration "Power 8" de la principale filiale du géant
européen de l'aéronautique et de la défense EADS EAD.PA.
 "Power 8", motivé par la glissade du dollar face à l'euro
EUR= et par les difficultés rencontrées par le programme A380,
prévoit la vente de six sites d'Airbus et la suppression de
10.000 postes. Des mesures additionnelles sont actuellement à
l'étude chez EADS.
 La reprise des deux usines par Latécoère, dont les modalités
financières seront communiquées au deuxième trimestre, portera
le chiffre d'affaires de 500 millions d'euros aujourd'hui à 1,5
milliard d'euros à l'horizon 2010.
 A cette date cependant, la marge opérationnelle devrait
encore se situer autour des 8% alors que le groupe s'apprête à
lancer une augmentation de capital de 300 millions d'euros. Les
détails de l'opération seront communiqués "très prochainement."
 "Notre objectif sur le long terme est d'augmenter la marge
d'exploitation à 10%", a plaidé François Bertrand, président du
directoire de Latécoère.
 Outre la reprise des deux sites d'Airbus, l'appareil de
production sera repensé pour faire face à la demande manifestée
par les grands clients, Boeing (BA.N: Cotation), Airbus, le brésilien
Embraer (EMBR3.SA: Cotation) et le français Dassault (AVMD.PA: Cotation).
 En parallèle de la construction d'une nouvelle usine dédiée
aux matériaux composite à Méaulte, à proximité de celle acquise
auprès du constructeur européen, Latécoère réfléchit à
l'installation d'une nouveau site de production en Afrique du
Nord.
 "A l'heure actuelle, nous hésitons entre le Maroc et la
Tunisie", a noté François Bertrand, avant de préciser que ces
deux investissements totaliseraient quelque 200 millions
d'euros.
 Les effectifs de Latécoère devrait passer de 3.800 personnes
aujourd'hui, dont près de 3.400 en France, à 5.600 en comptant
les salariés de Méaulte et de Saint Nazaire, puis à 7.100 en
2010, une fois opérationnelle la nouvelle usine du Maghreb.
 Au sein du canevas d'un plan de réduction de coûts dénommé
"Objectif 2009", Latécoère veut développer son activité dans les
pays à faible coûts et augmenter l'emploi à valeur ajoutée en
France. /MB
 
 (Matthias Blamont)