17 avril 2008 / 07:00 / il y a 9 ans

LEAD 2 Rémy Cointreau - CA 2007-2008 meilleur grâce au T4

Par Noëlle Mennella

PARIS, 17 avril (Reuters) - Rémy Cointreau (RCOP.PA) a annoncé jeudi des ventes semestrielles meilleures que prévu, notamment dans sa branche cognac, et a confirmé sa prévision de croissance organique "significative" de son résultat opérationnel courant annuel.

En réaction, le titre du n°2 français des vins et spiritueux s'inscrivait en hausse de 6,50% vers 13h20 à 41,57 euros.

Pour l'exercice 2007-2008, clos le 31 mars, le chiffre d'affaires a augmenté de 4% à 817,8 millions d'euros - au regard des 809,5 millions attendus par les analystes - soit un gain organique de 9,7%, le plus fort depuis 2000.

Sur le dernier trimestre de l'exercice, il a crû de 15,5%, la clientèle anticipant des augmentations de prix sur l'exercice 2008-2009.

"Ces résultats permettent de confirmer l'objectif d'une croissance organique significative du résultat opérationnel courant de Rémy Cointreau pour l'exercice 2007-2008", a indiqué Rémy Cointreau dans un communiqué.

Chez CM-CIC Securities, François Xavier Archambault souligne que le marché appréhendait une croissance ralentie pour le cognac au quatrième trimestre ce qui finalement ne s'est pas avéré.

BONNE TENUE DU COGNAC MAIS PRUDENCE POUR 2008-2009

De fait dans cette branche, Rémy Martin a enregistré sur les 12 mois de l'exercice une croissance organique de 11,5% avec un quatrième trimestre à +20,5% grâce au nouvel an chinois.

Dans la branche liqueurs et spiritueux, "Cointreau continue de bénéficier de son "positionnement cocktail" aux Etats-Unis et en Europe. L'offre Passoa séduit toujours la France et le Benelux. Metaxa et Mount Gay Rum poursuivent leur progression sur leurs principaux marchés", explique Rémy Cointreau.

Pour le Champagne, le groupe fait était d'une "bonne tenue des ventes (qui) confirme le bien fondé de la stratégie de recentrage entamée il y a trois ans".

Par zone géographique, Rémy Cointreau note que le développement des ventes reste "remarquable" en Asie, que l'Europe "délivre aussi une bonne performance" et que les Etats-Unis conserve "un rythme positif".

Néanmoins, François-Xavier Archambault prône la prudence car, dit-il, l'exercice 2008-2009 "devrait être très difficile" en raison de l'impact du dollar et du surcoût de la mise en place du réseau chinois de distribution. /NM

Pour lire le tableau des résultats [ID:nPAT008929]

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below