17 juillet 2008 / 07:59 / il y a 9 ans

LEAD 1 Electrolux réduit ses objectifs annuels après son T2

STOCKHOLM, 17 juillet (Reuters) - Electrolux (ELUXb.ST) a fait part jeudi d'un recul moins important que prévu de son bénéfice au deuxième trimestre mais a il prévenu qu'il anticipait une baisse plus nette qu'attendu de ses résultats annuels.

Le numéro deux mondial de l'électroménager, qui vend les marques AEG, Zanussi et Frigidaire, ainsi que la sienne, a fait part d'un bénéfice d'exploitation hors éléments exceptionnels de 793 millions de couronnes suédoises (83,45 millions d'euros environ) contre 921 millions de couronnes un an auparavant.

Les dix analystes interrogés par Reuters anticipaient 716 millions de couronnes.

Vers 07h48, le titre se traitait à 68 couronnes, en baisse de 2,86%, alors qu'il avait débuté la journée en hausse.

De juin à avril, les ventes d'Electrolux ont représenté 25,6 milliards de couronnes contre 25,8 milliards un an auparavant. Les analystes tablaient sur 24,7 milliards de couronnes.

Sur l'ensemble de l'année le groupe suédois anticipe un bénéfice d'exloitation hors éléments exceptionnels dans une fourchette comprise entre 3,3 milliards et 3,9 milliards de couronnes.

"En nous basant sur les très faibles évolutions du marché, nous avons décidé d'abaisser nos prévisions pour les marchés en Amérique du Nord et en Europe. En conséquence, nous avons modifié nos anticipations pour l'ensemble de l'année", explique Hans Straberg, directeur général du groupe.

Sur la foi de ces nouvelles prévisions, les bénéfices annuels pourraient reculer de 19% à 32%. Avant la publication de ces résultats, les marchés attendaient un bénéfice d'exploitation ajusté annuel situé aux alentours de 3,9 milliards de couronnes.

Le ralentissement de l'économie américaine qui a suivi la crise financière, conjugué à l'effondrement du marché immobilier, a conduit à une réduction de près 10% des livraisons en Amérique du Nord lors de la première moitié de 2008.

Ce recul intervient au plus mauvais moment pour Electrolux qui est en pleine campagne de lancement de nouveaux produits haut de gamme.

Le groupe a pourtant indiqué que la vente de ces appareils, vendus sous sa marque, avait plutôt bien démarré en Amérique du Nord, précisant que si l'on excluait les coûts induits par ce lancement, ses résultats se maintenaient dans cette région en dépit d'un net fléchissement de la demande.

Le ton est en revanche plus inquiet lorsque le Vieux continent est évoqué, où les résultats ressentent nettement les effets de la chute de la demande au deuxième trimestre en Europe occidentale et de la hausse des coûts de production. /NDE

Niklas Pollard version française Nicolas Delame

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below