Latécoère - Résultat net 2007 en baisse de 6,3%

lundi 17 mars 2008 07h37
 

 PARIS, 17 mars (Reuters) - Aviation Latécoère. Résultats
consolidés de l'exercice 2007.
 (En millions d'euros, sauf indication contraire)
Résultat net                       18    c.    19,2 (- 6,3%)
 Résultat opérationnel              39,1  c.    34,7 (+12,7%)
 Marge opérationnelle (%)           8%    c.    8%    
 Chiffre d'affaires                489,3  c.   432,7 (+13,1%)
 Endettement net                   377    c.   322     (+17%)
 NOTE : Le consensus Reuters Estimates (arrêté au 14 mars)
tablait en moyenne sur un résultat opérationnel de 17,1 millions
d'euros et sur un résultat d'exploitation de 36,4 millions.
 Dans un communiqué, l'équipementier aéronautique précise que
son plan de progrès "Objectif 2009" a "commencé à produire ses
effets et contribué au maintien, en 2007, de la marge
opérationnelle malgré la baisse du dollar."
 "En 2007, les dépenses de recherche et développement ont
principalement concerné les programmes du B787 de Boeing (BA.N: Cotation)
et de l'A400M d'Airbus EAD.PA. Elles se sont élevées à 79
millions d'euros, en baisse par rapport à 2006, représentant 16%
du chiffre d'affaires", ajoute le document.
La direction de Latécoère propose de verser un dividende de
0,50 euro au titre de 2007, à comparer à 0,75 euro versé au
titre de 2006. Le paiement interviendra le 30 juin prochain.
 L'entreprise note que "les commandes records prises par les
avionneurs tout au long de l'année 2007" lui assurent un
portefeuille de commandes fermes de 1,8 milliard d'euros, en
hausse de 20% par rapport à celui comptabilisé fin 2006,
représentant l'équivalent d'environ quatre années de chiffre
d'affaires.
 A périmètre constant, Latécoère répète anticiper une
croissance de ses ventes d'environ 10% en 2008.
 Le 19 décembre, Airbus a sélectionné Latécoère
comme partenaire pour la reprise de ses usines de Méaulte
(Somme) et de Saint Nazaire-Ville (Loire Atlantique).
 Les modalités financières de cette reprise devraient être
finalisées au cours du deuxième trimestre. /MB
 (Matthias Blamont)